liseuses


Ce midi, terrasse du Danton, test comparatif affichages anatomie vitesses navigation limites CyBook et PRS-505 avec Pierre Coutelle. On progresse. Mais dans bistrot sous le Seuil, avec Arnaud Laborderie, le serveur ça ne lui plaît pas, nos appareils : « Alors vous brûlez vos livres ? Et on peut prendre des notes sur vos machins ? » La lecture numérique n’est pas un concept acquis dans la limonade.


LES MOTS-CLÉS :

François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 23 juillet 2008
merci aux 937 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page


Messages

  • Omen ? Une, deux, et puis ici trois allusions aux livres brûlés en quelques jours !

  • Merci a AP pour l’ image de la chaise de mes reves,
    je m’ y imagine pendant l’ ete a cote de la mer.

    En 1985 ai recue un carton plein de livres (DH Laurence entre autres)qui venaient d’ une bibliotheque Americaine !

  • Les huitres étaient excellentes. Et la lumière... ah cette lumière le soir...
    Finir Dos Passos tranquillement pendant que les enfants sont à la plage. Barbecue ce soir, un petit Sancerre en apéro.

    Voir en ligne : Kill Me Sarah (en bretagne)

  • Ce midi aussi et terrasse itou, mais vers Gobelins (ah ces parisiens !). Bon moment partagé, salades savoureuses et cafés.
    On parle de cinéma. C’est compliqué pour moi. Entrevision d’une fiction au malheureux personnage secondaire que tuerait le héros et sauverait le salaud. En comique fastueux et désespéré (autrement dit, à l’Italienne).

    PS : dans mon enfance on appelait liseuses des tricots pour dames, courts et ouverts, que ne fermaient pas nécessairement des boutons et qu’on passait par dessus la chemise de nuit pour lire au lit l’hiver. Amusant contraste. Mais toujours : plaisir de lire.

    PS’ : pourquoi pas "un liseur" ? J’aimerais bien "un liseron".

    Voir en ligne : traces et trajets

  • Je confirme pour la liseuse , sorte de petite pélerine mousseuse en tricot, et c’est aussi un genre de protége-livre en cuir ;dites le aux enfants, ils ont peu de chance d’en voir mais ils en trouveront dans la littérature. Pour le masculin, le "liseur" est dèjà le titre du roman de Schlink "Der Vorleser" en français ;le liseron, c’est non,il envahit tous les arbustes fleuris, alors, je suis fâchée avec ;j’aime bien "bookworm", l’idée me plait, c’est plus mignon que "rat de biblio"

  • vacances, suite : avoir fait du skate pour la première fois de ma vie, ou presque, dans un skate park désert (soleil, vélos au loin, mon fils de 8 ans pour prof et arrêtez de rire, je vous entends d’ici...)

    Voir en ligne : Fenêtres open space

  • celui qui, du haut de ses 19 ans, dit de sa mère avec son blog elle est pire qu’une adolescente : je l’aime bien

    Voir en ligne : L’employée aux écritures

  • l’ombre l’infirmière qui met sa blouse verte jetable son masque, ma soeur "je suis allée prendre un café" tu as bien fait, un nouveau portable aussi et un nouveau site, les choses qui changent, les filles en vacances, trop de chaleur trop de solitude aussi parfois

  • le skate me plait mais j ai peur

    je felicite l’ audacieuse maman qui vie sa vie comme un enfant desire

  • pour PdB ; on n’est pas si seuls que çà avec ce "coeur de vie "qu’est TL.çà ira mieux demain.
    pour MS ; moi, il m’est arrivé d’entendre O dire à N :" dis donc,elle assure la petite mère avec son blog" ; plutôt marrant, non ? Ils sont mignons !

  • deux , elles sont deux sur une plage le corps recouvert d’une couverture , deux petites roms seules à jamais

  • ...je relève la tête parce qu’il me semble que ; bien sûr que c’était toi et je t’ai traversé sans faire gaffe ; je me dis tu sais sans gel ça te fait pas la même tête ; je te dis si on allait boire un verre au Méliès et puis je me dis tant pis pour les trucs que je devais, je les ferai demain...

    Voir en ligne : Omega Blue

  • L’ absence de la lecture peut tuer :

    notre existence (l’ ignorance tue),

    tous ses sentiments qui conserve sa presence,

    les espoires de l’ Homme a comprendre son univers,

    sa presence "tue" notre temps sur terre.

  • "Il est bien, je le prends" dit-il. Parfait : pour un peu je téléphonerai à PP pour le lui annoncer, mais elle n’est pas là. Dehors, les hirondelles au ciel eh oui, et plus loin, les bleus et les jaunes de cette plage de béton et de bitume qu’on voudrait nous faire prendre pour une lanterne

  • euh une idée pour la liseuse le liseur euh e.lectron ? non,euh e.lecteur ?,euh e.lelecteur ?,euh le liXXX ,euh le freelire ,freebook ,euh newspacebook ? pocketbook ah oui livre de poche euh,modernbook,also modernelecteur ?

  • euh oui donc le livre de poche, euh le lecteur de poche, euh la lectrice de poche pour lui, ILP,pour elle ELP ,et à l’international(e) MRP pour lui, et WRP pour elle ,also ,et euh les options

  • Le dimanche matin suivant, les parents étaient passés nous reprendre pour aller au mont des Cats pour une grande réunion de cousins, du coup c’est facile de dater tout cela, l’année de mon service militaire puisque sur la photo, je porte la barbe, septembre 1985.