poudrerie


AVERTISSEMENT DE NEIGE : secteur de Québec Émis à 11H14 HNE LE MARDI 8 DECEMBRE 2009

DE 15 A 30 CENTIMETRES DE NEIGE SONT PREVUS SUR CES SECTEURS MERCREDI.

UNE DEPRESSION EN PROVENANCE DU COLORADO SE DEPLACE VERS LE QUEBEC EN S’INTENSIFIANT. LA NEIGE ASSOCIEE A CE SYSTEME DEBUTERA MERCREDI AVANT-MIDI SUR LE SUD DE LA PROVINCE CAUSANT D’IMPORTANTES ACCUMULATIONS SUR PLUSIEURS REGIONS. DE PLUS, LES VENTS FORTS A VIOLENTS QUI ACCOMPAGNERONT CE SYSTEME GENERERONT DES CONDITIONS DE POUDRERIE GENERALISEE SUR CERTAINS SECTEURS DU CENTRE DU QUEBEC.

Bon, c’est bien, tout ça, mais moi c’est pile le moment où je prends mon avion pour New York...


LES MOTS-CLÉS :

François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 8 décembre 2009
merci aux 363 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page


Messages

  • C’était l’année dernière, en revenant de ce café où avec mon frère nous nous retrouvons, ou alors après un entretien avec un type qui faisait du vélo, je ne sais plus bien, et je passais là, allant au cimetière (ah putain, la mort, qu’est-ce que c’est que ce bordel ???) place Clichy, j’ai fait : "dites donc c’est beau ce que vous faites, vous permettez que je vous photographie ?" le type vraiment sympa "bien sûr" montrant son pamplemousse aux crevettes, on le voit c’est juste un type qui est là, avec son tablier, qui ouvre les huîtres dans une brasserie et moi, j’adore les brasseries. A Paris. Et lui, je l’adore aussi, c’est comme ça. (vous avez vu l’inflation de ce mot "adorer" ces temps-ci ? j’adore ça...)
    Un an, jour pour jour.

  • Et je descends du train. Un ami est là qui m’attend. Grand soleil. C’est l’été. Plus tard, je m’aperçois que j’ai confiance en lui, cette confiance qui m’avait été arrachée et que je peux à nouveau éprouver pour quelques personnes triées sur le volet.

    Merci à Celui qui désormais me tourmente, mais cependant m’a guérie. Merci aussi à l’ami patient.

    Voir en ligne : traces et trajets

  • "dans ce pays de poudrerie mon père a fait batir maison" je me souviens c’était une chanson - je m’étonne que le clavier du iPhone écrive tout seul poudrerie, mais après je me dis que ce n’est pas la même

  • de l’institut d’Art et Archéologie de la rue Michelet (Paris 5, non loin de la fac de droit d’Assas où le nain a sans doute étudié vu qu’elle était tenue par les ordures du gud) où nous visionnions des films (3 ou 4 par jour) dans la cave duquel la Moviala qui servait au découpage plan à plan des films qu’on retranscrivait pour les mémoires et pour les Avant-Scène Cinéma de Claude Beylie (dans les temps creux, nous allions au Balzac (entrée par la sortie) et autres de la rue de la Clé ou du boulevard Saint Germain - entrées gratuites) (l’entrée de l’Institut et son lion capturé par l’Employée aux Ecritures : qu’elle en soit ici publiquement remerciée) (la belle journée, la magnifique géniale adorable journée, bon anniv...!)

  • travailler, se promener changer le livre (photo) parce que le précédent, c’était pas ça, vu qu’il était déjà dans ta bibliothèque, travailler encore, un après midi de soleil, le voir descendre et travailler, puis sortir, une clique un peu moisie, ça ne fait rien, vu M. et vu S. champagne ? Oui, pourquoi non ? passer sur le pont de la rue Caulaincourt et opter pour reprendre le métro à Blanche l’escalier, les touristes, Paris by night, et revenir et retravailler... (mais oui, mais dès demain...)