< Tiers Livre, le journal images : choses fixes

choses fixes

Exprès j’avais laissé mon appareil-photo, un peu dépassé, un peu fissuré, mais surtout que le retour soit juste une parenthèse. Pourtant, le retrouvant hier, il reprend sa place dans la poche dès ce matin, sans que je sache trop pourquoi. Est-ce que cette bande verte, avec fixité du fronton de brique et arrêt de bus, expliquerait quoi que ce soit de l’interrogation qu’on peut avoir, certains moments, sur la logique du monde ?


LES MOTS-CLÉS :
François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 5 janvier 2010
merci aux 563 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page