adresse aux bibliothèques, suite

publie.net bibliothèques, les premiers abonnés


Il y a donc 2 publie.net : le site public, avec larges extraits de texte, et téléchargement payant, via toute nouvelle interface, pour accès au dossier numérique avec texte complet, version Sony Reader, et éventuels compléments audio. Et puis le site publie.net bibliothèques, accès par abonnement, avec lecture intégrale des textes. Et c’est passionnant de découvrir, avec les premières bibliothèques partenaires, tout un nouvel univers : comment utiliser et diffuser ces ressources, en permettre la visibilité, susciter la curiosité ? Et toute une gamme de questions sur les accès, les usages lecteurs, où tout est à construire ensemble...

On dirait que tout est à inventer : même si les grandes bibliothèques dépensent des sommes considérables en ressources numériques, apparemment plus rien de défini lorsqu’il s’agit de littérature numérique. Normal : les ressources spécialisées, on sait ce qu’on y cherche, même si ça concerne très peu de personnes, et la littérature ça concerne beaucoup plus de personnes, mais ce que vous apporte un auteur ce n’est jamais d’après une demande préalablement exprimée ! Et si, malgré tout, c’était cela l’enjeu ?

Tous convaincus, nous auteurs avec notre idée de coopérative, vous bibliothécaires pour les contenus que vous avez à coeur de diffuser, que disposer de ce que propose publie.net, large éventail de recherches contemporaines, sérieusement préparées, sans dispositif anti-copie, c’est vital pour l’existence même de nos démarches.

Déjà 5 bibliothèques universitaires, dont 1 étrangère, 2 grands établissements de lecture publique, 1 IUFM, 1 réseau d’instituts français à l’étranger, ont rejoint notre expérience.

Nous confirmons aussi notre tarif de lancement, indépendant du nombre de postes, à 250 euros HT. Nous préférons une large diffusion, et, si nos auteurs vous intéressent, proposez-leur lectures, stages, conférences... J’oserais ajouter, à titre personnel, que je suis assez stupéfié par les tarifs pratiqués par les grandes banques de données de ressources numériques, si peu nombreuses à occuper le terrain : non, on n’ira pas jouer sur ce terrain-là.

Après, à nous d’inventer. Vous disposez de tablettes eBook : quoi proposer, quoi sélectionner, comment mettre à jour. Si la bibliothèque s’abonne à publie.net, comment gérer les accès à distance des usagers. Autre question : dans la profusion des ressources, et un usage de l’Internet qui mêle l’utilitaire et le loisir, comment promouvoir des ressources en appelant à la lecture dense ? Nous disposons de fabuleux petits outils, fichiers distrib à insérer dans la partie publique ou telle rubrique du site de votre établissement, avec nos dernières mises en ligne, ou une sélection sur tels mots-clés... Tout cela, nous sommes prêts à y réfléchir ensemble : ce matin, une question portant sur l’accès aux mal-voyants, et une sélection des textes publie.net qui se prêteraient à reconnaissance vocale, ou accès direct à nos dossiers audio... Comment ne pas se réjouir d’avoir à travailler ensemble sur des demandes aussi précises ?

De nombreux échanges ces dernières semaines avec des BDP et des BM : allez-y, testez... C’est aussi pour vos équipes, pour vos centres de documentation : aucun problème de notre côté à vous fournir un accès libre pendant 3 semaines pour test.

Dans l’équipe rassemblée autour de publie.net, plusieurs bibliothécaires, tous impliqués dans la réflexion sur diffusion du numérique, et d’autre part en permanent échange et contact avec la bibliosphère : n’hésitez pas à nous parler de vos besoins, contraintes, idées...

Quant à la procédure : le bon de commande peut être téléchargé ci-dessous. Vous nous le transmettez par mail, on installe les IP fixes, on vous envoie la facture. Pas de TVA pour les établissements hors EU.

1, lettre aux bibliothèques
2, publie.net bibliothèques, le projet
3, bon de commande

Voilà l’expérience est lancée, on a besoin de vous et on le dit. On a choisi exprès, pour cette année de lancement, un prix d’abonnement dont on souhaite qu’il nous permette l’accès à beaucoup de salles de lecture. Mais l’expérience est tellement excitante, que pas d’hésitation ni remords à le solliciter : avec 170 textes en lignes, 90 auteurs, et une belle file d’attente, des expériences neuves qui se dessinent directement avec les éditeurs, à nous de se servir de tout cela comme lien, déclencheur, éveilleur...


(photos : BU d’Angers, on reviendra sur le lieu et l’expérience...)

LES MOTS-CLÉS :

François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 22 octobre 2008
merci aux 6414 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page