vous habitez la Roche-sur-Yon ?

révolutions discrètes : cabinet de lecture à domicile via la bibliothèque municipale


En s’abonnant à publie.net, une bibliothèque autorise ses abonnés à un accès depuis chez eux, ou de façon nomade via leur propre matériel, et leur carte de lecteur, à l’ensemble du catalogue. Et si c’était le concept même de lecture qui basculait dans une nouvelle approche ? Voir l’approche d’Hubert Guillaud dans La Feuille.

Vous êtes abonnés à la bibliothèque municipale de votre ville ? Savez-vous que chaque nuit, discrètement, les robots remontent un fichier non nominatif, dit fichier CAS, avec votre identifiant mail et votre n° de carte lecteur ? Alors, de chez vous, vous pouvez accéder, comme dans les anciens cabinets de lecture, à la totalité du catalogue publie.net, découvrir les textes, y faire des recherches plein texte, découvrir sans limite. Et les auteurs n’y gagneraient pas eux aussi ?

Voilà ce que ça donne, si vous habitez La Roche-sur-Yon.

Corollaire pour nos auteurs publie.net : merci donc d’accepter l’idée que ces dernières semaines on ait dû passer plus de temps à cela qu’à la multiplication des mises en lignes – c’est le modèle et l’infrastructure que nous sommes en train d’élaborer. Par exemple : intégration dans le catalogue de la bibliothèque des notices du site, intégration dans SUDOC (merci BU Angers), etc... Et chaque lecture de votre texte sur le feuilletoir est décomptée à l’unité, la bibliothèque peut suivre les consultations, et nous établirons la répartition auteurs des abonnements selon ces consultations individuelles. Mais tout l’été sera consacré à la prochaine boucle : de 192 titres actuellement, on devrait attaquer septembre avec 250, pour ça qu’on a intérêt en ce moment à bâtir des planchers solides !

Corollaire pour les bibliothèques : vous êtes plusieurs de nos abonnés à nous solliciter pour les accès à distance, eh bien ça y est, on est prêt, et ça marche. Prêts donc à rediscuter avec vous pour la remontée de vos fichiers CAS.

Bibliothèques, bis : nous vous rappelons que nous vous proposons un accès gratuit d’un mois à notre plate-forme sur simple demande, nous renvoyer par mail coordonnées de l’établissement et IP. Idem pour l’abonnement monoposte que nous proposons aux centres de documentation et petites bibliothèques, mais pourquoi ne pas prendre cet abonnement pour votre équipe, ou un poste dédié création contemporaine dans votre salle multimedia ? [1]

Les révolutions du lire peuvent ainsi être discrètes : ne pas forcément télécharger un ouvrage à l’unité, mais venir chez nous à votre heure, depuis là où vous êtes, et le droit de vous promener et lire dans l’ensemble d’un catalogue, y revenir quand vous le souhaitez.

Je rappelle aussi que désormais tout notre catalogue est accessible depuis ePagine via onze librairies (dont sites Le Divan, Kleber, Vents d’Ouest, Alinéa, et l’ensemble des autres en septembre : amis libraires, consultez-nous sur remise pour diffuser aussi nos abonnements auprès de vos bibliothèques clientes).

Et que nous, dans ce cas, notre mot coopérative et pourquoi on le fait, ça commence à prendre sens. Spécial merci à Michel Fauchié (et à Julien Boulnois, développeur immateriel).

[1Nota : la mise en place de l’accès à distance bien sûr n’est pas incluse dans l’abonnement démo, ni dans l’abonnement monoposte. Mais nous préparons, en lien avec des distributeurs de ressources numériques pour bibliothèques, une nouvelle gamme tarifaire qui pourrait être basée sur la notion d’utilisateurs potentiels – en espérant que les groupes de travail du congrès ABF avancent d’ailleurs sur ces questions. Souscrivez-donc dès maintenant, développons ensemble les expériences, les usages : la raison d’être de notre coopérative d’auteurs est uniquement dans ce défi, qu’on gagne à être lus !

LES MOTS-CLÉS :

François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 11 juin 2009
merci aux 1634 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page