ce dimanche c’est le rêve

Aurélia de Nerval offert, et plein de mises à jour


Un immense classique du rêve, texte fondateur pour les surréalistes, décryptant la frontière entre le rêve et l’hallucination, le réel et la folie qu’il combat. Et c’est à télécharger librement sur publie.net, accès feuilletoir en ligne, PDF écran ou PDF Sony/CyBook/iPhone (on recommande l’application GoodReader) : Gérard de Nerval, Aurélia.

Cette semaine, aussi sur publie.net, nouvelles mises en page pour Sereine Berlottier, Ferroviaires, et Juliette Mezenc, Sujets sensibles, 2 textes que je considère importants dans le jeune catalogue de publie.net, le premier sur les questions ville et hyperville, urbanismes et cinétiques, le second parce qu’il nous plonge dans la relation prof-élèves d’un lycée d’aujourd’hui, avec vue sur Méditerranée, à Sète – dans toutes les contradictions et la richesse du présent.

Nouveau titre aussi dans la collection de poésie L’Inadvertance proposée par François Rannou et Mathieu Brosseau (et qui a déjà accueilli, entre autres, André Markowicz, Alain Hélissen, Patrick Beurard-Valdoye) : Situation sans évolution semblable de Christophe Marchand-Kiss.

Parce que la vie en Amérique, et questions revisitées cette semaine avec les étudiants, je reprends mon essai En voiture, avec précisions, et excursion autobiographique.

Nos habitués auront remarqué aussi le lancement de la collection Art & PortFolio, tout discret parce que nous devons solidifier, chercher, inventer, mais qui est l’extension de la logique publie.net à l’univers de la création graphique, notamment les jeunes plasticiens, ou les expériences texte/image – un pas décisif.

À venir, pour fêter la remise mardi du prix Apollinaire : L’amitié des voix, un ensemble de textes critiques de Jacques Ancet, après récente mise en ligne de son Silence des chiens et de Voix de la mer. Nouveaux textes entre les mains de l’équipe : Patrick Froehlich, Bertrand Redonnet, portfolios de Nicolas Aïello, et la suite des interventions critiques de Bertrand Leclair..

Je rappelle que publie.net est une coopérative, et que la moitié des recettes nettes est reversée aux auteurs. Nous accueillons parmi nos abonnés, cette semaine, la médiathèque de Mérignac ainsi que la Casa de Francia de Mexico, et à Montpellier extension de l’accès à l’ensemble des établissements universitaires.

Désormais, avec plus de 250 titres disponibles, publie.net est un acteur majeur de l’édition numérique – et tout simplement pour offrir un témoignage extrêmement concret et diversifié de la création contemporaine, ses différentes lignes de force, via un outil performant, permettant l’accès à distance depuis les abonnements bibliothèques, le téléchargement à l’unité à prix modique, ou l’abonnement [1] avec accès sans limite à totalité du catalogue, et que nos fichiers ne comportent pas de drm. A savoir donc l’importance que vous accordez vous, bibliothèques, écoles, centres de documentation, dans vos tâches de médiation, à la présence parmi vos ressources de ces ressources contemporaines...

Je remercie L’Institut canadien de Québec pour cette résidence de 3 mois orientée sur la réflexion numérique, dont publie.net est très concrètement le laboratoire avancé.

[1Je rappelle que nos abonnements sont lecture seule ou lecture avec téléchargement, et que le paiement s’effectue soit via CIC soit via PayPal, avec option dans ce cas d’un paiement au mois. Rappelons aussi que les points d’accès à publie.net se multiplient en cascade, via l’immatériel-fr, ainsi le réseau ePagine, bibliosurf, et désormais chapitre.com...


responsable publication françois bon © Tiers Livre Éditeur, cf mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 3 octobre 2009
merci aux 1087 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page