unending stories #375

« Les échelles descendaient, aperçues dans les trous des chantiers...


précédente _ règle du jeu _ suivante

Les échelles descendaient, aperçues dans les trous des chantiers, dans les recoins des grands parkings, au long des étagements extérieurs du béton. Elle était belle, la ville, avec ces lancées de grands pans droits et leur verticalité. Mais peu les empruntaient. On ne savait plus pour quelle raison avaient été ménagés ces espaces tchniques, au-dessous. Archivages, rangements, réserves. On disait surtout qu’existait là, donc dessous, inaccessible à moins d’y accéder par ces échelles, la possibilité de créer une aute ville, identique à celle-ci ou pas, et qui pourrait la remplacer. Qu’elle se soulève d’elle-même ou bien qu’on détruise celle-ci. Qu’elle nous offre la possibilité de nous y reloger, peut-être au même endroit, ou bien qu’elle nous en débarque à tout jamais, laissant la place aux nouveaux.


responsable publication françois bon © Tiers Livre Éditeur, cf mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 29 juillet 2017
merci aux 336 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page