A propos de Piero Cohen-Hadria

(c'est plus facile avec les liens) la bio ça peut-être là : https://www.tierslivre.net/revue/spip.php?article625#nb10 et le site plutôt là : https://www.pendantleweekend.net/ les (*) réfèrent à des entrées (ou étiquettes) du blog pendant le week-end

#vers une éco-poétique 2 #boucle 03| dimanche matin

Hier j’étais le septième à foutre dans l’urne une enveloppe marron, il était huit heures dix, à la main le sac en plastique noir du supermarché où j’avais mis la pelle le manche à balai rétractable bleu et jaune et la brosse qui va avec, j’avais le garage à nettoyer – il a été mis à sac durant le premier Continuer la lecture#vers une éco-poétique 2 #boucle 03| dimanche matin

#nouvelles #lire&écrire | Piero C-H, avant (et après) coureur

table des joursentame : V|29 mars cycle nouvelle 2 texte 5on ne le voit pas très bien mais il est là, dans la bibliothèque du fond, juste à côté de l’exemplaire du Quai des brumes première édition (PMO) offerte par BF anniversaire sans doute des 27 ans – pas tout à fait certain – huit ou neuf cents pages je Continuer la lecture#nouvelles #lire&écrire | Piero C-H, avant (et après) coureur

#nouvelle # | Piero CH |

table des chapitres1. de l’art de ranger ses livres ? bibliothèques (p)références– addenda2. histoire de mes librairies – corpos 3. aller dans le perdu 4. sans ce qu’il dit5. ce livre, là ailleurs – comme un carnet 5. ce livre, là cycle nouvelle 2 première boucle texte 5on ne le voit pas très bien mais il est là, dans la Continuer la lecture#nouvelle # | Piero CH |

#gestes&usages #09 | surpris

Surprissurpris par le jour se lever se laver se vêtir – surpris surpris par la température – par la lumière par la pluie – surpris par l’envie de ne rien faire ou de ne pas lire, de ne pas écrireet puis (ce sera sans lien) (ceux qui nous servent à nous égarer et aller voir ailleurs autrement)le geste d’écrire se Continuer la lecture#gestes&usages #09 | surpris

#gestes&usages #08 | cirque

On n’en sait rien à ces âges-là, on aborde quelque chose d’explosif – c’est là et dès qu’on la voit, c’est là, violemment – au creux du côté gauche, si fort – le temps où on jouait aux cartes mais sans argent, pour rire, sans doute : par exemple hier, devant le garage où on attendait que le bus de remplacement Continuer la lecture#gestes&usages #08 | cirque

#gestes&usages #07 | net

Ça n’a rien de compliquéVous devez juste vous munir avant d’aller sur le site de la banqueVous devez en avoir une ça n’a rien de compliqué mais c’est obligatoireVous devez y avoir ouvert un compte, c’est extrêmement simple : il suffit d’y déposer de l’argentvous devez avoir de l’argent vous devez avoir des papiers vous devez avoir une identité et des Continuer la lecture#gestes&usages #07 | net

#hiver 2024 # lire et dire | soixante-sept

Ce n’est pas dans ma nature disait quelqu’unune nature mortela vocation, l’écriture qui ne cesse de se dérober, quelque chose à dire encore, quelque chose à donner, ces jours-ci ont quelque chose de la terreur, de l’histoire, ces vingt-trois là – on en a laissé vingt-et-un dehors, plus une, mais on en a fait entrer deux – je ne comprends Continuer la lecture#hiver 2024 # lire et dire | soixante-sept

#gestes&usages #4.2 | pincement

Non mais je n’y connais rien, je ne sais pas ce que ça peut bien vouloir dire – très souvent, dans ces moments-là, c’est le silence qui l’emporte (ça ne prête à aucune confusion) (je me tais) sans répartie, sans réplique, sans savoir ce que j’aurais bien pu vouloir dire, en esprit d’escalier, c’est là, ça reste ça ne bouge Continuer la lecture#gestes&usages #4.2 | pincement

#gestes&usages #04 | patienter pour réussir

Conceptuel où ai-je bien pu glaner le distingo subtil qui existe entre les pratiques de la réussite et celles de la patience, je ne sais plus bien – quelque part par ici certainement – mais j’avais l’espoir toujours de deviner, divinatoire activité, l’avenir par l’exercice de cette espèce de jeu – il s’agit bien d’un jeu, à somme nulle d’ailleurs, Continuer la lecture#gestes&usages #04 | patienter pour réussir

# gestes & usages # 03 | trombe

J’y passais tous les jours et ça me creusait le cœur, je me souviens de la teinte de ses dents – je me souviens début septembre il faisait beau chaud doux – je me souviens aussi de ce début de juillet-là où on passait à tombeau ouvert au bas des immeubles de fer et de verre de cette Défense, je Continuer la lecture# gestes & usages # 03 | trombe