écrire la voix, nouvel épisode podcast

Mis en avant

Merci à Marion Mucciante pour la réalisation, édition et bande-son, de ce nouveau podcast (40’) après les 2 épisodes de notre Sentimenthèque le mois dernier. Merci bien sûr à toutes et tous qui avez contribué. Et merci à Emmanuelle Cordoliani Continuer la lecture écrire la voix, nouvel épisode podcast

autobiographie véhiculée de ma voix qui pleure#02

passe la montagne le soleil ce jour nouveau, le nom de la montagne, les noms de chaque montagne falaise et barre, cette route, le pont de nann, quelqu’un est mort ici, nouveau jour, le trousseau allégé ne tintera pas, le Continuer la lecture autobiographie véhiculée de ma voix qui pleure#02

Autobiographie # 04 I lumières d’adresse

Tout est austère dans la demeure du Docteur Jamez. Depuis la lourde porte de rue qui nous ravit à l’avenue Molière, en passant par les hautes boiseries de la salle d’attente et jusqu’à son énorme bureau (chêne massif je suppose), Continuer la lecture Autobiographie # 04 I lumières d’adresse

autobiographies #05 | Autobio#05

L’arbre – son nom – sa famille – son espèce et alors tous mêmes feuilles rondes avec ce double renflement du pourtour en face à face et chacune partant de la tige avec sa sœur en parfaite symétrie – eucalyptus Continuer la lecture autobiographies #05 | Autobio#05

#L13 | l’homme dans la grange (trois réécritures)

1 Il est debout devant (cette confusion d’emblée, devant, derrière, dedans) l’immense porte. Il cherche (toute l’histoire, c’est ça, il cherche, quête du Graal) à déchiffrer (aspect espion à creuser, il y a ce groupe qui l’envoie, cette idée dont Continuer la lecture #L13 | l’homme dans la grange (trois réécritures)

#L9 | lilas, bibliothèque

1/7 Lilas Le lilas double est originaire de la péninsule des Balkans (en réalité le terme “péninsule” est contesté en l’absence d’un isthme, les géographes lui préfèrent le terme de “région”), il pousse par exemple à l’Est de la Roumanie. Continuer la lecture #L9 | lilas, bibliothèque

autobiographies #05 | réécriture figurations d’entre les mots (en cadavre exquis)

je racontai un jour à l’arbre qu’il arrivait que l’on voie des fruits pendus qui ne venaient pas d’eux les arbres. Des fruits rapportés, racontai-je, et de loin on les prends pour de vrais fruits:” Southern trees bear a strange Continuer la lecture autobiographies #05 | réécriture figurations d’entre les mots (en cadavre exquis)

autobiographies #03 | noisetiers

Ce chemin comme l’une de ces visions d’un rêve, interchangeable dans l’esprit, pouvant se glisser dans n’importe quel paysage foulé. Un paysage de nature, une évidence, là où la nature humaine n’a pu que laisser sa très légère empreinte, là Continuer la lecture autobiographies #03 | noisetiers

autobiographies #04 I drôle de bobine

Maraval, Eckmülh, rue Joseph-Oliva. Ces noms, entendus il y a peu dans la bouche d’une personne de ma famille perdue de vue, m’ont aussitôt propulsée dans un monde dont je n’ai gardé aucune trace, que j’ai pourtant aussitôt reconnu comme Continuer la lecture autobiographies #04 I drôle de bobine