A propos de Marie Moscardini

Après une formation à Aleph en 2014, j'anime des ateliers d'écriture dans une petite ville de Saône et Loire. En apprentissage permanent je m'enrichis, je m'agrandis en participant depuis 2016 aux ateliers de François BON.

#photofictions #04 | Vers un ailleurs

Elle se dit qu’à force de marcher penchée vers le sol elle trouvera l’exceptionnel, le mouvement du temps. Fatiguée, elle en rêve encore assise sur un banc. Elle attend qu’on la transporte vers un ailleurs. Il lui reste ses incertitudes dans les yeux, elle ne s’apaise pas. Le photographe la regarde, il la devine. Il voit ses semelles usées d’avoir Continuer la lecture#photofictions #04 | Vers un ailleurs

#photofictions #03 | Poursuite

Les colonnes de camions, transports de bois, transports de tuiles, hôtel-restaurant « le macadam » une prison, la liberté des tournesols, les prés orangés, la vigne au verre du cognac, je me laisse bercer par tes lignes infinies, addiction au gris de l’asphalte, j’avance et tu avances aussi ; comment te rencontrer, n’aies pas peur je suis enfermée je n’ai pas les pieds Continuer la lecture#photofictions #03 | Poursuite

#photofictions #02 | Regards

Ne pas laisser s’enfuir le regard. Déjà le lavabo, laisser couler l’eau et voilà un visage qui se dessine, je tente l’expérience plusieurs fois.. Les escaliers, prendre le temps de photographier cette image dessinée par les veines du bois, patinée par d’innombrables pas du quotidien. La porte du four, miroir de ma cuisine, paysage éphémère au gré des mouvements des Continuer la lecture#photofictions #02 | Regards

#photofictions #01 Nouer

Je pars marcher. Cette fois c’est sûr je ne prendrai pas de photo, marcher dans la simplicité de l’instant présent, ne pas encore une fois, plusieurs fois m’arrêter pour photographier, m’enlever cette idée de la tête, photographier les nœuds, tous les nœuds, zoomer sur les nœuds, me pencher, me déhancher, chercher l’angle idéal, mais oui bien sûr cette couleur de Continuer la lecture#photofictions #01 Nouer

#40 jours #28 | Adoption

Le train repart dans 30 minutes. Se dépêcher, pousser  la porte du seul supermarché. Acheter un souvenir mais quoi ?  Un objet qui doit avoir une utilité au quotidien. Quelque chose qui me fera voyager dans ce pays où je l’ai trouvé. Un objet évocateur de l’instant précis où j’en suis devenue propriétaire, pas un nid à poussière. Surtout rien d’encombrant, Continuer la lecture#40 jours #28 | Adoption

#40 jours #27 | un vrai joyau

J’ai fait sa connaissance un soir de mai. Que fais-tu là ? Je te dérange ? Je fais du bruit ? Oui je vois bien que je te dérange ? Tu habitais là-bas de l’autre côté de la ville ? Tu traversais  en vélo ? Non bien sûr ce n’était pas dangereux . Tu venais là ? Je sens bien que je te dérange. Tu préfères le Continuer la lecture#40 jours #27 | un vrai joyau

#40jours #26 | Utrillo

Il faut que j’arrête de me pencher sur ce chien. Utrillo arrête de tirer sur ta laisse. J’en ai marre de toi, à toujours. tirer, à toujours vouloir commander. Qu’est-ce que t’as encore vu ? Qu’est-ce que tu renifles ? Mais non c’est pas possible, laisse ça tranquille, deux oisillons tombés du nid. Ils sont morts. Utrillo laisse les tranquilles. Utrillo ils Continuer la lecture#40jours #26 | Utrillo

#40jours #25 | 96 ans

Il n’en croit pas ses yeux, il a le vertige dans ce monde qui navigue entre terre et mer. Ils sont entrain de creuser des trous, de soulever des trottoirs, de tirer des fils pour laisser passer la lumière. Tout autour de lui, bascule. Il se demande s’il est au bout de l’espoir. Il se dit qu’il a eu sa Continuer la lecture#40jours #25 | 96 ans

#40jours #24 | la fibre

La fibre, as-tu la fibre, je suis démarché à domicile pour la fibre ! Ils ont dit la fibre optique. Mais c’est quoi la fibre optique ?Je les ai vus, ils tiraient un fil qu’on ne peut pas entourer sur son bras, un fil qui faisait au moins 50 mètres. Il y avait un homme à chaque bout du trou, ils communiquaient par Continuer la lecture#40jours #24 | la fibre

#40jours #23 | même pas mal

Traverser l’écran de la télé, atterrir à la maison de la radio, les voir en vrai les maîtres à penser, les manipulateurs d’idées, mais oui je l’ai fait. Ce n’est pas compliqué il suffit de le décider. Alors puisque c’est facile, je vais faire un petit tour à l’Élysée, la grille est fermée peu importe, les grilles je m’en moque, Continuer la lecture#40jours #23 | même pas mal