A propos de Marie Moscardini

Après une formation à Aleph en 2014, j'anime des ateliers d'écriture dans une petite ville de Saône et Loire. En apprentissage permanent je m'enrichis, je m'agrandis en participant depuis 2016 aux ateliers de François BON.

autobiographies #04 | dans le tiroir de l’armoire

Sur la première page, celle un peu épaisse, une liste de courses est griffonnée, c’est un petit carnet répertoire, plus haut que large, il est dans le tiroir du bas de la grosse armoire, quelquefois elle tire le tiroir, pas Continuer la lecture autobiographies #04 | dans le tiroir de l’armoire

autobiographies #03 | toujours un arbre

Celui déraciné par la tempête, couché sur la route il empêche le docteur de venir assister sa naissance, scié, découpé, il devient un petit lit aux barreaux polis, doux au toucher de ses petits doigts, transformé pour la protéger, allongée Continuer la lecture autobiographies #03 | toujours un arbre

autobiographies #02 | portraits crachés croisés

Elle court le cœur dans la gorge, le rouge aux joues. Elle s’accroche les pieds dans une touffe d’herbe allongée de lianes invisibles, elle a failli tomber, elle s’assoit, elle rit. Elle en profite pour resserrer ses lacets. Il n’y Continuer la lecture autobiographies #02 | portraits crachés croisés

autobiographies #01 | routes, chemins et au milieu

Routes, chemins et au milieu Un chemin court dans la forêt sous mes petites jambes. L’horizon, l’orée du bois, le bois, tant de bois, que fais-tu je vais au bois tailler, couper, défricher et déjà la grande menuiserie où sur Continuer la lecture autobiographies #01 | routes, chemins et au milieu

#P5 – À vomir

Nouvelles figures squelettiques d’un corps, les orteils recroquevillés, les deux pieds, les deux jambes impossibles à maîtriser, à redresser, rêver d’une troisième qui fonctionnerait, l’estomac renversé à vomir, ne plus pouvoir avancer, ne pas se faire remarquer, quand même essayer, Continuer la lecture #P5 – À vomir