A propos de JLuc Chovelon

Prof pendant une dizaine d'années, journaliste durant près de vingt ans, auteur d'une paire de livres, essais plutôt que romans. En pleine évolution vers un autre type d'écritures. Cheminement personnel, divagations exploratives, explorations divaguantes à l'ombre du triptyque humour-poésie-fantastique. Dans le désordre.

autobiographies #02 | souvenirs en personnes

Je filais sur mon vélo comme le vent. J’étais heureux de rejoindre mon ami qui habitait le bas de la rue. Je connaissais le chemin par coeur, le trottoir plutôt. J’aurais pu le faire les yeux fermés, depuis le temps. Continuer la lecture autobiographies #02 | souvenirs en personnes

vers un écrire/film #02 | une première minute signée Orson W.

Codicille : J’ai volontairement enfreint une consigne de la proposition formulée par François : il y a du son dans ma minute. Pas de dialogues mais quelques bruits et les premières mesures d’une musique. Des sons importants qu’il aurait été Continuer la lecture vers un écrire/film #02 | une première minute signée Orson W.

autobiographies #15 | onirisme

Note au lecteur courageux :Ce texte prend une place particulière dans mes écrits car il est un pont entre plusieurs. Il est, par exemple, le développement d’une partie d’un texte publié lors des ateliers d’été, plus exactement la dernière proposition Continuer la lecture autobiographies #15 | onirisme

autobiographies #14 | Soixante fragments sans conséquences

le père se tient le buste droit comme un i sur son Solex lui assis sur le porte-bagages à l’arrière l’adulte devant pédaler à la moindre montée l’enfant lui racontant sa journée d’école l’autre pestant parce qu’il ne fait que Continuer la lecture autobiographies #14 | Soixante fragments sans conséquences

autobiographies #06 | Taxi brousse

Le rythme lancinant et obsédant nous avaient saisis dès les premières heures de ce long voyage dans ce minibus antique dont le fonctionnement relevait du miracle, le ballet des têtes et des bustes dodelinants au rythme de l’avancée du taxi Continuer la lecture autobiographies #06 | Taxi brousse

autobiographies #01 | Champs de visions

Un champ. De l’herbe, rien que de l’herbe. Des feuilles d’herbe, des tiges d’herbe, des fleurs d’herbe. Du pissenlit peut-être. Le ciel bleu, il fait chaud. C’est l’été. C’est toujours l’été. Assis. Rêver. Rire. Le champ est est en pente. Continuer la lecture autobiographies #01 | Champs de visions

autobiographies #13 | pensées blanches

codicille : Rattrapé par la proposition autour d’Anne-James Chaton, le elle+elle+elle est devenu un je+je+je, une succession de voix narratives. Dans l’exploration de ces réalités, sans doute les « artefacts collectifs » ne sont-ils pas assez présents et les considérations individuelles trop prégnantes. Continuer la lecture autobiographies #13 | pensées blanches

autobiographies #07 | catalogue de portes à prendre

Il y a quelques années, je me suis fait licencier par mon employeur. C’était la première fois et, à ce jour, ce fut la dernière. Même si on ne me l’a pas formulé en ces termes, on m’a demandé de Continuer la lecture autobiographies #07 | catalogue de portes à prendre