< Tiers Livre, le journal images : l'île sonnante

l’île sonnante

Il nous arrive régulièrement de drôles d’histoire avec Internet – si on ne bloguait pas on passerait à côté. Ceux qui ne bloguent, à côté de quoi passent-ils qu’ils ne sauront jamais ? Donc un soir vers 22h, il y a quelques semaines, un mail arrive d’une personne qui s’enquiert timidement, vu mes liens Rabelais, si je pouvais l’aider à identifier à quel passage de Rabelais se relient trois dessins en pièce jointe. Je n’ai pas eu de mérite : c’était évidemment l’île sonnante, et ses oiseaux en cage. Ce que je réponds, trouve même, pour chacun des trois dessins, le passage précis dans le chapitre. Je reçois un message très poli et amical, sans aucun des usages web, mais ceux de la correspondance épistolière. Le grand-père de mon interlocuteur s’en allait, ses proches veillaient le vieux monsieur, et ses dessins illustreraient le livret de messe (je ne savais et ne sais même pas ce qu’est un livret de messe). Je mets cependant en garde mon interlocuteur : l’île sonnante, c’est probablement de toute l’oeuvre le passage où Rabelais est le plus caustique concernant l’église papale. Réponse très intelligente de mon interlocuteur, disant que seuls ceux qui aiment beaucoup critiquent aussi fort. Voilà. Ces jours-ci, j’ai reçu un discret remerciement. Comme demandé, j’ai effacé les dessins en pièce jointe. Photo : halte d’autoroute près Baugé, quand je vais à Angers le jeudi. Aussi inscrit à l’inventaire des photographies récurrentes.


François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 31 janvier 2011
merci aux 500 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page