< Tiers Livre, le journal images : lecture à domicile

lecture à domicile

Je ne sais pas trop comment fonctionnent les algorithmes de voix synthétique. On a affaire en général à d’un robot de dessin animé, prononçant sans aucune nuance une série de sons qui forment des mots, à vitesse égale. Le PlusTek BookReader m’a drôlement impressionné : est-ce que tous les mots ont été enregistrés individuellement, plutôt que de recomposer des syllabes ? Le travail de la voix dans l’intérieur des mots fait oublier la régularité de ce qui les met ensemble. Et le scanner sans bords (étonnez-vous qu’à publie.net on accélère le rythme de reprise de nos classiques) permet de caler le livre en un temps deux mouvements – en quelques années, on a échappé à tout ce côté laborieux de l’OCR (reconnaissance optique des caractères, du coup on n’a même plus besoin d’en parler). Ces 2 ans, on s’imaginait que tablettes ou liseuses aideraient à la lecture des mal-voyants – en tout cas pas l’iPad, puisque rien de pire qu’une interface tactile pour qui n’y voit pas : la révolution, au même prix que l’iPad, c’est bien cet appareil.


LES MOTS-CLÉS :
François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 15 août 2011
merci aux 1420 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page