< Tiers Livre, le journal images : 2019.08.24 | synapses

2019.08.24 | synapses

précédent _ suivant

Elles n’avaient pas évolué dans leur constitution ; la méduse était dotée d’un synapse unique, associé à huit, seize ou trente-deux neurones, moins que les poulpes, plus que les vers des fonds marins profonds. Seulement, leur massification dans ce processus de destruction progressive de leurs prédateurs, d’acidification des océans et des pollutions aux plastiques, leur avait permis, à la façon dont elles constituaient peu à peu ces masses galactiques, gélatineuses, la mise en réseau de ces briques élémentaires. La logique des réseaux avait fait le reste. Une espèce pouvait nous succéder, héritière de tout notre savoir, ce savoir étriqué qui n’avait pu nous sauver. C’était en cours. Institut océanographique de Monaco.

 


François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 24 août 2019
merci aux 231 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page