< Tiers Livre, le journal images : 2021.09.29 | de ce qu'on ne veut peut pas dire

2021.09.29 | de ce qu’on ne veut peut pas dire

précédent _ suivant

Dans le billet d’hier, est venue cette idée de photographies qu’on garde mais qu’on n’a pas droit de montrer. C’est cette piste qui m’a fait balayer un peu plus haut dans la même période. Donc rien que ce que depuis des années je sais quasi systématiquement : en chaque halte autoroutière, une série d’images. Elles ne portent donc rien de ce qu’on portait intérieurement dans ce voyage, à cette heure précise, ou de ce qui en était advenu, et qui a pu se révéler événement de telle importance (mais après). Alors c’est cela qu’en reprenant la série tu cherches : ce qu’elles savent de ce que tu ne dois pas dire, et qui de toute façon ne s’est produit qu’ensuite. Moi je me comprends, donc désolé pour le silence : mais si justement c’était ça, plastiquement, qui créait nos meilleures images (celles qui nous disent le mieux ?

 

 


François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 29 septembre 2021
merci aux 152 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page