2007.02.28 | Auvergne, druidiques


Se rendre chaque année dans un lieu précis. Marcher à pied longtemps, dans des conditions pas faciles. L’année de la tempête, les arbres arrachés avaient soulevé les tombes : les morts étaient à l’air. A l’époque je n’avais pas d’appareil photo numérique. Depuis cette année 1999, c’est un peu plus de délaissement, et la végétation à nouveau a tout pacifié, occultant aussi les pierres tombales. Lieu ancien de culte, lourdement recouvert par l’apparât catholique, et plus haut les vieilles pierres à pouvoir. Rester longtemps. D’année en année les variations de lumière, selon la neige et le ciel.



François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 28 février 2007
merci aux 760 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page