performance | 135 façons de sauver la Terre

un cycle proposé mensuellement tout au long de l’année 2020


PROTOCOLE

- tout au long de l’année, à raison d’une performance mensuelle, avec ou sans public, j’effectuerai une performance d’une durée comprise entre 50’ et 1h20, intitulée 135 façons de sauver la Terre ;

- ces performances seront systématiquement filmées et mises en ligne de façon secrète et anonyme, de façon à les disséminer sans source, inquiétantes, déstabilisantes ;

- ces performances sont basées sur leur propre répétition, elles ne comportent donc pas de base écrite, et se réimprovisent à chaque tentative ;

- chaque protocole étant fait pour être trahi, j’espère que certaines des 12 tentatives pourront s’effectuer avec un ami artiste, musicien, vidéaste, plasticien ou même autres écrivains (discussions en cours) ;

- ni livre ni archive : les vidéos seront probablement effacées toutes sauf une (ou compile) au terme de l’expérience, et je serai moi-même probablement dépossédé, une fois posé le fardeau de la performance mensuelle, de la possibilité de les reconduire ;

- cette performance est dès à présent programmable dans votre lieu, festival ou structure, en France ou à l’étranger — on la construit selon la durée accordée, avec souhait aussi de mini résidence, même brève, en amont — c’est un travail que je souhaite construire dans le cadre de Bon&Pifarély, nous écrire.

HISTOIRE

Le personnage de Jean Barbin s’est imposé progressivement dans mes vidéos comme voix et visages m’autorisant et m’imposant une exposition accrue, et un autre statut d’incarnation dans les textes improvisés de sa chronique — on trouvera ici les archives de ces 2 saisons successives.

Au cours de l’année 2019, ces chroniques se sont d’elles-mêmes centrées sur ce thème de 135 façons de sauver la Terre, qu’on retrouvera ci-dessous.

Se sont greffées ensuite progressivement sur cette idée :

- dans mes récentes lectures-performances Lovecraft avec le musicien Dominique Pifarély, le souhait de revenir à un texte personnel, comme j’ai pu le faire autrefois avec Impatience ou Tumulte ;

- l’accueil à Évry (merci à Franck Senaud et l’association Préfigurations, pour les mois à venir, dans l’incubateur C19, lieu urbain en transformation permanente, m’offrant un véritable espace pour l’exploration vidéo-fiction ;

- le retour aux « actions » de Gina Pane et notamment celle intitulée Enfoncement d’un rayon de soleil ;

- l’importance dans ma propre pratique d’écriture du chemin progressivement fait vers l’improvisation en amont de tout texte préalable, comme l’expérimentait par exemple Christophe Tarkos ;

- le fait que dans les plus récentes tentatives Jean Barbin j’étais de plus en plus à visage découvert, et que ce texte (texte sans texte, répétition mentale) me hante cependant en continu.

Voilà, il me reste à essayer d’être à la hauteur. On essayera de conclure en décembre 2020 par un événement remarquable.

FB

 

135 façons de sauver la Terre


PREMIÈRES ÉBAUCHES, JEAN BARBIN
par ordre chronologique de mise en ligne

 

 

LES MOTS-CLÉS :

responsable publication françois bon © Tiers Livre Éditeur, cf mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 2 janvier 2020
merci aux 166 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page