< Tiers Livre, le journal images : écran de rue

écran de rue

Qui parmi les visiteurs de ce Petit Journal ne serait pas déjà abonné aux Notules dominicales de Philippe Didion, qui vont arriver à midi pile, tout à l’heure, dans ma boîte mail, et ce sera comme d’habitude un régal ? Imperturbable régal pour plat du dimanche. Et bien sûr, avec l’exploration des monuments aux morts et leur nom, toute cette France anonyme qui revient souterrainement, la fin sur ce répertoire de boutiques de coiffure. Par exemple, dans la rue Voltaire d’une ville de hasard vous passez devant un Volt’Hair, vous lui envoyez la photo très fier d’y avoir inclus et la plaque de rue et la vitrine du coupe-tif, et dans l’heure il vous répond : – C’est mon 8ème Volt’Hair, je l’indexe. Mais je lui envoie ce matin celle-ci : il n’ jamais inséré de coiffure à vendre. Rue des Écoles à Blois, où nous avions ces 2 jours de stage, pas sûr que ce soit repris demain – mais, ces arrondis de ciment sur briques qui fleurent bon les années cinquante, dirait-on pas un bel écran d’ordinateur ? Les villes devraient nous proposer, à même les rues, à intervalles réguliers, de grands écrans tactiles interactifs où on pourrait s’arrêter, consulter, écrire, partager, entamer discussion avec le voisin.


François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 28 novembre 2010
merci aux 365 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page