apprendre à photographier


Après cette discussion vraiment passionnante que nous avions eue sur la ville américaine et la ville française avec Devorah Lauter (on ne parle pas tous les jours de ces questions à une représentante du Los Angeles Times), elle me demande si j’ai une photo de moi à la Défense. Mais justement, dans cette semaine à la Défense, j’avais fait très attention pour mes ballades à les faire seul. Alors plus de 1000 images, beaucoup de pistes d’écriture encore, à rouvrir en juin, et une seule de ma pomme, un genre d’autoportrait dans ascenseur poussif (zeugme). Dans ces 1000 photos, bien peu qui soient intéressantes, du point de vue photographique : moi qui aimerais tant savoir jouer des reflets, des flous, mais ne sais même pas comment s’éloigner des molettes en position AUTO dûment signalées. Alors évidemment, sur ces photos, je croise mon reflet – ce qui ne les améliore pas. C’est probablement trop tard, pour apprendre à photographier.



François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 24 mai 2011
merci aux 291 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page


Messages

  • (j’ai pas tenu le dispositif) (c’est parce que la rigueur me fait chier, parfois) (c’est comme la discipline) (on remarque quand même qu’on a fait la photo) le type de dos, c’est le contremaître toujours au téléphone, il a sous ses ordres trois ou quatre types, noirs et arabes, qui obtempèrent et obéissent probablement, ils sont en train de construire un immeuble tout en longueur apparemment (droite cadre : la baraque verte où ils mangent se déshabillent rient fument etc.) (j’ai appris qu’on ne mets pas "etc.etc., ça ne se fait pas) (ici : http://barbotages.blogspot.com/2011/05/etc.html)

    • un pas en avant, deux pas en arrière
      depuis 15 ans ici, il y avait un tri selectif sérieux (six sortes de caisses selon contenu) ; étions habitués ; eh bien retour en arrière, on va devoir re-mélanger les emballages avec le papier, tout le reste ensemble et seul le verre restera à part.
      plaisir de voir à nouveau "petit journal", ne sais pas pourquoi, çà me plait.

    • trois magnifiques bus bleus " ENCORE PLUS LOIN " descendent le boulevard de Scarpone, J - 2 pour envoyer ma candidature, le PE est d’accord par contre pas de CIF pour cause de CAE l’année dernière, il me faut trouver une structure professionnelle qui monte des projets culturels autour de la lecture