< Tiers Livre, le journal images : jaloux

jaloux

Aujourd’hui, et pour les 12 semaines à venir, repris la vie de vaque-à-terre, accueilli groupe de 17 étudiants L3 "métiers du livre" à Poitiers, et groupe tout de suite qui s’annonce comme réactif et vivant, ça devrait bien se passer. Une bonne petite dose de Novarina pour lancer l’écriture et se donner confiance, ça s’imposait. Puis, au retour, voilà l’engin que je double sur l’autoroute avec mon break 6CV fiscaux : jaloux, infiniment jaloux. La petite fenêtre ouverte sur le monde, mais cette idée qu’on est protégé. On laisserait le véhicule avancer seul, et on irait dans l’arrière du blindage faire son web. La ville vous déplaît, la campagne vous indiffère ? On reste garé là, avec le camouflage invisible, et on s’enfonce dans lire, ou rien, même rien... Il y a les échelles pour monter sur le toit, les grosses roues qui ne craignent pas la saleté. Et dedans, dedans forcément plein d’écrans, une guitare Gibson, je sais pas... Reste quand même qu’il me faudrait vérifier : si l’université de Poitiers dote ses vacataires de pareils véhicules pour revenir du cours à chez soi, pourquoi moi je n’en ai pas ?


François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 22 septembre 2011
merci aux 250 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page