carrés urbains | simple pluie

sommaire & derniers billets, ou
une autre page du journal au hasard  :
intérieurs librairie suite : Dialogues

Un départ à l’aube, une pluie battante qui ne cessera qu’au moment d’entrer vraiment dans le sud, et quand le train glisse dans Lyon, la superposition des rails, de la ville à l’arrière, et la pluie sur la vitre, c’est bien sûr une fable ou une allégorie intérieure. Images faites à l’aveugle via NoFinder sur iPhone, mais c’est un auto-portrait.

 



François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 14 septembre 2012
merci aux 750 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page