< Tiers Livre, le journal images : 2014.10.08 | la vie sous les ponts

2014.10.08 | la vie sous les ponts

C’était une chanson que chantait ma grand-mère, Sous les ponts de Paris. Quand le RER ralentit avant Nanterre Préfecture, les voies se dédoublent selon qu’elles vont à Saint-Lazare ou La Défense. Sous les alvéoles et le grondement du béton, les tentes à même le ciment et le campement de ceux qui n’ont rien d’autre pour vivre. Cela surgit grand écran à la fenêtre du train malgré les gouttes et zébrures de la pluie, chaque fois. J’ai mis l’appareil en mode rafale, six alvéoles, six images, la même plaie. Au-dessus, côté La Défense, les tours Areva, Total, EDF et les autres. On ne sait pas trop, soi-même, transbahuté dans le train, qui dispose d’un lit et d’un toit, de quel côté on est. On sait quand même, radicalement, que c’est plutôt de celui-ci.


François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
diffusion sous licence Creative Commons CC-BY-SA
1ère mise en ligne et dernière modification le 8 octobre 2014
merci aux 792 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page