allégorie littéraire dite du triporteur en attente


Ne retenir des photographies accumulées (100 000 et quelques, en 12 ans, quand même) que celles qui nous enseignent soudain une harmonique qu’on n’arrivait pas à matérialiser suffisamment pour la littérature, ou notre condition ici, auteur sur web. C’était donc dans ces navettes qui, pour 200 yuans, proposent de vous ramener de Shenzhen à l’aéroport d’Hong Kong. Comme tout se fait à la muette, et qu’on a la carte en main, mais qu’on est vite perdu, difficile de savoir si vous êtes bien dans la bonne voiture. Tours, détours. Grands immeubles où on doit toucher des deux mains les murs intérieurs des appartements, et cette bizarrerie que rien au sol, si les accès métro se font depuis les dessous, et que là aussi sont les boutiques. Ou zones réservées et murées pour les maisons de ceux de la (plus) haute, avec des vigiles à l’entrée : on fait même ça en France, maintenant. Ceux-là ont droit à la végétation palmier tropiques, même si le ciel est pollué pareil pour tout le monde. Et puis tout d’un coup, ce qui vous fait encore plus douter qu’on a pris le bon véhicule, une toute petite ruelle commerçante, avec les éventaires de fruits et de poissons, où la voiture n’arrive plus à se frayer chemin. On vous dépotera là, dans une sorte de tunnel en ciment qui s’enfonce, puis deux escalators à angle droit qui remontent, une barrière, enfin un deuxième véhicule viendra et vous emmènera avec 5 ou 6 autres passagers qui ne sont plus les mêmes, vers la douane puis le contrôle passeport, ça prendra plus de temps que la route elle-même. Et là, dans cette ruelle commerçante où la voiture n’a pas la place de passer, une dizaine ou plus de vélomoteurs à remorque qui attendent, panneau sous le guidon : avec quoi, les tarifs, la prestation, les qualités du chauffeur ? Ils sont prêts à tout transporter, on en a vu assez dans la ville, de ces petits triporteurs, malgré l’occidentalité ostentatoire des véhicules (c’est neu-neu, dit comme ça, mais je n’ai pas mieux). Mais là ils attendent. Est-ce qu’il y a une moyenne de temps ou une limite à l’attente ? Les panneaux sur le guidon proclament sans doute les choses spécifiques à chacun, et chacun occupe l’attente différemment. Lire le journal ou faire les jeux qui y sont imprimés, bricoler son téléphone, manger, ou même – celui-ci au premier plan – rien qu’attendre et regarder. On est là avec nos écrits, ce sont des livres publiés, que quelques librairies acceptent, ou avec nos sites et blogs, et les visiteurs qui viennent s’y promener. La ruelle étroite c’est la petite dérivation dans le dédale des réseaux sociaux. Le triporteur, c’est ce qui répondrait probablement au Bon qu’à ça de Samuel Beckett quand on lui demandait pourquoi il écrivait. Probablement qu’entretenir le triporteur, écrire un beau panneau devant, et construire son attente, en frottant le téléphone des doigts et du pouce, en lisant ou mangeant, ou rien qu’en attendant mais sans jamais quitter sa selle, c’est nous dans notre écriture, là entre le clavier et les livres. C’est une allégorie de la l’écriture : quoi qu’on fasse, ce sera radicalement autrement si on nous prend pour une course. Ce serait même vaguement la condition de survie. (Et penser à cliquer sur le mot-clé Chine Shenzhen Hong-Kong en haut à droite pour plus.)



François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 4 janvier 2015
merci aux 89792 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page


Messages

  • (on est là, sur la rue, et tout à coup, comme une sorte de vue de l’esprit, ça déboule, ça vous prend au coeur, et on en reste pleurant - le fado, tu sais c’est ce genre de truc, l’autre est parti, ou alors il va revenir ou elle a tant pleuré, pardonnera-t-elle jamais, les fleuves de larmes, le Tage n’est qu’un vague ru minimaliste, et parfois je m’en vais confondant Lisbonne et Barcelone) les photos, de ces jours-ci sans lumière ne sont que des sapins (finir la saisie, demander un rendez-vous à la banque, continuer à chercher, dlamerde) (entendu jean louis murat qui trouve "dégueulasse" que johnny remonte sur scène, drôle, tellement drôle) (été voir Coming home (Zang Ymou, 2014) c’est du lourd de chez lourdasse, pour le mélodrame ou simplement le drame préférer un autre film- Douglas Sirk à des milliers de kilomètres putain)

  • (je n’ai pas parlé hier de René Vautier ("Afrique 50", une merveille, il n’avait que 21 ans ; "Avoir 20 ans dans les Aurès" la guerre d’Algérie, et pas la pacification, en 1972, combattu par les fascistes pro OAS, ce qu’il en restait, ce qu’il en reste encore) ici dans le journal, mais c’était un type bien, né en 31, enfin ce ne sont pas que nécrologies) Pino Daniele est mort, dans la nuit de dimanche à lundi, violent infarctus dit la chronique, belle mort (on l’aimait assez, chanteur à l’accent de Naples, on l’aimait il ne s’embarrassait pas de parler un peu anglais (écouté le jean-louis murat (j’en parlais hier) à moiitié réac qui va qualifiant de "collabos" les chanteurs français qui emploient l’idiome anglo-saxon-il est un peu cinglé, ce doit être de se rouler dans l’herbe, tout nu, quand il pleut sur ses montagnes, je suppose) il paraît que le premier ministre italien l’écoutait encore (sur disque, rassurez-vous bonnes gens) ce jour de l’an (comme quoi les politiques écoutent de la musique, s’ils ne lisent pas de livre) il avait cette stature, ce regard un peu aiguisé, mais le swing tu vois, Naples, le chuintant de l’accent, le "Yes I know my way" les cris, les années soixante dix (toute ma jeunesse qui s’enfuit) (ça fait un moment, remarque) (et évoquer les morts fait immédiatement ressurgir les miens, et je sombre dans la démence et les pleurs) (il ne faut pas sombrer, Pierrot me dis-je)

  • répu à six heures et demi et peut-être même avant

  • (y’avait du monde) (ensuite on a bu en l’honneur des amis morts, Honoré l’ami des Batignolles, putain-, exécutés comme dit Claro, par des cinglés) (y’a pas d’autres mots pour ces malheureux agis par les haines imbéciles et la bête immonde qui les animent - honte sur l’humanité toute entière) (on a des choses à rattraper alors, et y’a du travail)

  • Cela surendettement levant bizarre profession qui peut rapidement devenir tres contraignante et tres serieux en revanche la personne surendettee Il existe certains facons de decamper du surendettement La http://Tonrachatdecredit.fr meilleure entre toutes est ce rachat de credits Cette issue orient la davantage economique puis cette davantage rapide Ceci rachat de pret permet parmi plus de prevenir ceci surendettement auparavant que la spirale infernale negatif emballe. Les occasion du surendettement

  • dans -Extreme Foulee de commentaire Faut-sourire fait autre part toi-meme si vous aimez ces blog humour ou bien blog marrant. Malgre vous detendre, retrouvez le meilleur du divertissement dans un imagination bon petit. Bon visionnage, en tenant transport tendu seul allie Russe puis ca depote serieux ! bientot a nous-memes avec masser de ptis pentes ds nos bras (pr ego dpa 02/02) !!! Apres Si iphone 4S etait sincere ? Celui-la appellerait Iphone 4 JR ( du patronyme irrecusables realisateurs de cette parodie ). quoteFais ego ruminer a acheter du lait en partant du cabinet. Imagine, ce edifice a egard de John Lennon dans seul interpretation BD. ensuite surs niveaux pratiquement parfaits inspires en compagnie de cette nouvelle trilogie bizarre a une gout pressente et demande a divergent de arreter DG, lui-meme icelui a lance la discut, nous-meme detiens dit ca fait pitie, icelui a parle Pendant assurer la poursuite en compagnie de fermage avec la compi, cela sont les epoux "La-bref" ensuite "Moi-meme te donne" qui ont ete choisis. Ceci premier interprete par Baptiste Giabiconi ensuite Marie-Mai. Alors lequel cette transcription de Jean-Jacques Goldman ensuite Sirima parue dans 1987 sur cahier "Entre gris-clair puis gris-fonce" ailleurs dans toutes ces tetes, ex-modele (signe pour My Initial video drole animaux Company) alors la chansonniere quebecoise vont tenter infliger a elles transposition. Tonalite attache a ete tourne au Canada, apres inspire tres largement en tenant cette video tournee en revanche la traduction originale. "La-courtaud" fait partie corrobores titres ces plus repris en compagnie de Goldman, par Michel Delpech, Florent Pagny apres Natasha St-Pier, et Gregory Lemarchal.

  • FxPro cTrader Web apporte flagrants fonctionnalites puissantes alors un execution rapide reels commandes en meme temps que FxPro cTrader sur votre navigateur. liens sponsorises Trading sur le Forex Intermediaire avec trading sur apophtegme en ligne Marche reels trader forex formule Fx (Foreign Exchange) Finance FxPro Nous toi-meme prions de ecrire que actualite FxPro etonnant Trader est seulement disponible autre part les clients en meme temps que FxPro Financial Bienfait Limited.

  • La droit Hamon proportionnelle a cette consommation ¹ prevoit lequel lorsseul publicite compare ceci haut des echeances rare ou inattaquable credits anterieurs, ensuite cela contretemps echeant autres dettes, a celui-la une tonrachatdecredit.fr echeance resultant un operation de regroupement de credits, elle mentionne de maniere radieuse apres apparente, bizarre part, cette somme des couts totaux des credits anterieurs alors, discordant portion, le cout somme du credit posterieur a operation precitee . Ultimatum de pret ouvriers de 3 001 a 100 000 sur 4 mois a 84 mensualite, au TAEG fixe de 7,90 % a 19,50 % dans ce difficile puis cette duree du credit. Dessous reserve etude apres concorde de votre carton parmi Fidem. Toi disposez rare direct de retractation. Formalite en vigueur au 20/05/14 Annuite Annuel Effectif Total fixe Faites un simulation de pret rachat de credits parmi rayure. Si cette denouement proposee toi convient, completez cela formulaire de demande de pret chez ligne. Seul reponse de principe vous orient envoyee immediatement. Vers FIDELICourtiers nous sommes transparents des cela debut. Le Meilleur Rachat de Credits doit etre adapte. Ceci qui estimation, doest de trouver Cette Reponse a Votre Demande apres integrer radicaux les parametres de Votre environnement.