2019.10.04 | dans la peau


précédent _ suivant

Confiance, intégrité, proximité, proximité, réactivité : et ça rime avec « côté » (dans mettre toutes les chances de votre côté), mais quand tu vois cinq mots comme ça rappliquer, tu te dis qu’il y en a un au moins qui est pure esbroufe, mais lequel ? Seule mot immobilier figure deux fois. Le graphiste ne sait pas la différence entre apostrophe code et apostrophe typo, mais à ma grande peine ça disparaît de plus en plus des sous-titres vidéo même des gens que j’aime bien. Après, reste la question du mannequin. Je suppose qu’on peut se dispenser de pose, qu’il y a des agences (à Barcelone, c’est sûr, mais en Indonésie aussi, où si on tape les bons mots-clés on a la photo archétype en ultra haute résolution et comme ça l’anonyme n’en saura rien. Il a sa cravate de crocodile, ses mains de peinture religieuse, et quand j’ai voulu photographier en TRÈS GROS sa braguette, la boucle de sa ceinture est revenue cyniquement le E des Revenentes de Perec, la touche de mon clavier qui se barre chaque fin de ligne, et au lieu de sa braguette je n’ai obtenu que mon propre reflet, ça m’apprendra. Reste ce dans la peau : et toi, t’as quoi, dans la peau, si c’est autre chose que l’immobilier (répétez deux fois).

 

JPEG

 



François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 4 octobre 2019
merci aux 254 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page


Messages

  • (il y avait cette chanson chantée par Piaf (Edith) (Gassion, dite - 1915 - 1963) sur une musique de Bécaud (Gilbert) (né François Silly - 1927-2001) qui faisait "je t’ai dans la peau/y’a rien à faire/obstinément tu es là/j’ai froid/j’ai chaud/je sens la fièvre/sur ma peau" (pas un sommet de poésie mais ça a le mérite d’être franc - disons) ou cette autre(assez merdique mais dansante comme on dit) qui faisait "la musique dans la peau etc." (Zouk Machine, Maldon) notre organe principal sans doute comme la publicité est celui principal de cette société magnifique (aujourd’hui, ce soir, nuit blanche : pas sûr qu’on sorte) (ici une des boites aux lettres (ça existe encore) décorée par Da cruz