délogés

derniers articles, ou
une autre page du journal au hasard (depuis 2005) :
je reviendrai mourir à Vierzon, souvent

En Russie, ils ont délogé d’une grotte ces gens qui s’y étaient enfermés, par crainte de cessation du monde : ils avaient deux morts avec eux, on leur a dit que les émanations les empoisonneraient. Ils ne sont pas venus me chercher, je suis resté en ligne.


LES MOTS-CLÉS :

François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 17 mai 2008
merci aux 334 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page


Messages

  • Après six mois dans une grotte, les adeptes d’une secte russe acceptent d’en sortir

    Les neuf derniers adeptes d’une secte ultra-orthodoxe russe retranchés dans un abri souterrain par crainte de l’apocalypse sont remontés à la surface, vendredi 16 mai. Huit femmes et un homme ont émergé dans la matinée de la grotte située dans la région de Penza, à 600 km au sud-est de Moscou. Les corps de deux femmes, mortes au cours de leur séjour sous terre, ont également été évacués.

    En raison des émanations provenant d’un des cadavres, les autorités ont proposé aux adeptes "de quitter volontairement leur repaire" car il y avait "un véritable risque d’empoisonnement", a déclaré le chef du district de Bekovo, Vladimir Provotorov.

    Début novembre, trente-cinq membres de cette secte emmenée par le gourou Piotr Kouznetsov s’étaient barricadés dans cet abri, prédisant la fin du monde pour mai, selon des calculs effectués d’après les étoiles. Ils menaçaient de faire exploser des bonbonnes de gaz si les forces de l’ordre tentaient de les déloger. Le 28 mars, sept d’entre eux étaient sortis de leur plein gré à la suite de négociations avec les autorités. Les 1er et 2 avril, dix-sept autres personnes, dont trois enfants et un bébé, avaient quitté le refuge dont une partie venait de s’effondrer. C’est l’un de ces adeptes qui avait signalé les deux décès aux autorités.

    Le gourou Piotr Kouznetsov n’a jamais vécu dans cet abri. Arrêté par la police, il avait été interné dans un asile psychiatrique. Les autorités l’en avaient sorti au printemps afin qu’il tente de persuader ses partisans de quitter la grotte. Mais les plus endurcis avaient refusé de suivre ses conseils. Le gourou avait alors tenté de se suicider, et est depuis hospitalisé.

    "Tous les illuminés ont été examinés par un médecin", et sont dans un état "satisfaisant", selon Vladimir Provotorov.

    LEMONDE.FR Avec AFP | 16.05.08 | 19h16

  • Notes brisées, caviar d’aubergine et beaujolais blanc. Musiques touchantes, thé au lait et chocolat praliné. Samedi musical à mâcher.

    Voir en ligne : Kill Me Sarah

  • ai écouté les 2 - le 2ème, c’est du one man made ? - ça m’allait bien, fin de journée déstructurée

  • ça doit être la première fois que je dors chez un libraire et c’est au bord de l’Atlantique, je ne dors pas souvent non plus au bord de l’Atlantique : je ne vais peut-être pas dormir

  • Dommage de ne pas profiter de La nuit des musées. Un billet pour Voice à venir, une amie qui souhaite y aller. De fils en aiguilles, d’Arts en Métiers, et de Beaubourg trop plein à place des Vosges trop loin nous atterrissons aux Archives.
    Georgette Agutte et Marcel Sembat nous accueillent. Je connaissais leur histoire. Je suis saisie de voir leurs mots. La dernière lettre de Georgette, le souffle coupé, lue en apnée.

    (et puis toujours chez moi cette gêne : puis-je voir ou lire ce qui était intime et qu’ils ne souhaitaient pas nécessairement exposer aux passants, même émus, du siècle suivant ?)

    Voir en ligne : traces et trajets

  • il y avait un robot qui battait la mesure, les musiciens étaient en noir,e t tous avaient des basketts vertes, pour le fun... plus tard, Borodine, de loin, j’ai joué au pendu avec E. plutôt

  • Ne pouvoir s’empêcher de penser que passager du train qui vient d’écraser le suicidé, j’ai participé de ma propre masse à cette violence.

  • Le clocher de Fay aux Loges comme posé sur la route, ciel acide de l’orage. Déjà vu, déjà lu.

  • Bienvenue au Pays des COOPs

    samedi 21 juin Habitat social et écologique....visite de coopératives d’habitants

    Nous sommes heureux d’annoncer la première visite des coopératives d’habitants.

    Le samedi 21 juin, chacun aura la possibilité de voir de visu quatre sites-phares de ce mode de logements collectifs relativement récent en Suisse romande, tout au moins en constructions neuves.
    Vous serez accueillis par les fondateurs ou les acteurs batisseurs de ces structures associatives qui ont su conjuguer cadre de vie et mode de vie écologique, et les idées enfin mises- en pratique de mixité intergénérationnelle (étudiants, retraités, familles cohabitent), mais aussi mixité sociale et culturelle.

    Cette première visite est organisée par COOP-TOUR, toute nouvelle structure qui se tient à votre disposition pour coordonner des visites et des parcours sur l’habitat à Genève, sur ses aspects écologiques, et urbains, mais aussi sur la poèsie ou les aspects techniques de cette ville. Chaque fois, des personnes de référence (environnement, mobilité, écoquartiers, histoire, art urbain...) sauront vous faire partager leurs savoirs et leurs passions.

    contact : COOP-TOUR gevona@freesurf.ch
    022 344 73 63

    samedi 21 juin

    Première visite de coopératives d’habitants .
    Le samedi 21 juin de 8h30 à 17 h. 30
    Cette visite comprendra plusieurs coopératives d’habitants parmi les plus récentes.
    (les Zabouches, le Millénaire des Voirets, INTI, CodHA ...)
    et une rencontre autour du projet d’écoquartier des Charmilles.

    Son programme :
    La visite du samedi 21 juin ouverte aux Genevois
    se précise
    8h30 départ de la place Montbrillant
    9H. Inti (intervenant P. Schneider, habitant et porteur de projet)
    Coopérative INTI. Rue Edouard-Vallet 1-3-5. 1232 Confignon
    10h 30 Les Voirets (intervenant S. Fuchs, habitant et architecte du Millénaire)
    coopérative des Voirets. Plan-les-Ouates, av. du Millénaire
    12h plenière de l’écoquartier, école des Ouches (intervenant Anita Frei, urbaniste)
    picnic à proximité
    14h30 café aux Zabouches (chemin des Ouches, Charmilles)
    13h30 Les Zabouches (intervenant Franck NA)
    17h. Ilot 13 (rencontre Eric Rossiaud, président de la CodHa) rue Montbrillant
    17h. 30 fin de la visite (la gare est à 5 minutes)

    mode de vie, cadre écologique, conception de la vie ensemble, réalisations architecturales, témoignages in vivo, rencontres d’acteurs : architecte-habitant, porteur de projet-habitant, un quartier à rêver, habitant dans coopérative participative...

    rendez-vous 8h.30 place Monbrillant. Retour 17h.

    Son prix : CHF. 25 comprend les déplacements en car
    (Conditions exceptionnelles pour cette première visite)
    De la gare Cornavin et retour gare Cornavin

    prévoir un pic-nic

    NA
    Franck
     coordinateur de découvertes
    COOP’TOUR

    contact, informations et réservations : 022 344 73 63
    bonjour@mise-a-jour.net

    http://www.mise-a-jour.net/franckna/lelivredessouvenirs/index.html

     ?

    Voir en ligne : http://lachaine.ch