visite à Louise Bourgeois

Louise Bourgeois, 1911-2010, mémoire



MAIS QUELLE EST CETTE RUBRIQUE ? (SE REPÉRER)
une autre page images, au hasard (depuis 2005) :
La Baule, premier jour

Marche dans Brooklyn, vers l’atelier de Louise Bourgeois, en juillet 2008. Voir aussi sur abadon.

Cherchez à Louise Bourgeois factory et vous aurez tout de suite l’adresse, même si les nouvelles sont mauvaises. C’est pourtant là, Old Dutch Mustard Factory, qu’elle a si souvent été filmée, là où si longtemps elle a travaillé... Donc nous voilà sortant du métro Metropolitan Avenue qui doit être au 670 et redescendant vers l’East River. En cours de route, en voilà, de ces anciennes et belles usines de briques fin 19ème ou début 20ème, avec d’étranges cavernes pour tuning de motos ou fringues décalées haut de gamme, et puis toutes ces boutiques ou ces trous mitant la ville qui font qu’à Brooklyn on change de paysage tous les 30 mètres. Et puis, là où était l’atelier de Louise Bourgeois, les poutres et les premières dalles d’une résidence qui aura salles de fitness, terrasses avec jardin et vue sur Manhattan au lointain, piscine au sous-sol. Alors on cherche dans les bistrots des rues avoisinantes, et ces anciens bâtiments de shipping que des grillages séparent de l’eau, ou bien sous l’immense usine désaffectée, et qui va probablement subir le même sort, de la Northern East Interiors, ce que pouvait être leur Brooklyn à eux, les artistes. Ou ce qu’elle y fabriquait, Louise Bourgeois, 97 ans maintenant (et qu’elle ne nous fasse pas la même ultime insolence que Nathalie Sarraute). On arrive à cette vieille voiture à l’abandon dans la rue déserte : et tout est comme une sculpture. Un testament ?

JPEG - 117.1 ko
une résidence luxe à la place de l’ancien atelier de Louise Bourgeois




François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne 7 juillet 2008 et dernière modification le 31 mai 2010
merci aux 2291 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page