passer le bac pour l’atelier d’écriture

canal de Kiel, cargos dans les arbres


une autre page images, au hasard (depuis 2005) :
Niagara, chutes, hiver

Kiel, stage d’écriture. Le matin, pour rejoindre l’université, il faut traverser le canal et donc prendre le bac. C’était acquis pour les habitants, en 1896 : puisque le canal les séparait de la ville, le bac serait gratuit.

Il pleut. Annick Take me dit : « Tes photos, elles vont renforcer les préjugés sur Kiel, toujours le ciel gris et la pluie. » Lors de la première séance d’écriture, dans un des textes : « Ciel gris Kiel typique. »

Le canal de Kiel, c’est 3 jours de contournement en moins pour les bateaux qui viennent de la Baltique, et vont vers Hambourg ou l’Angleterre. Alors ils défilent. On est à 10 km de l’embouchure Baltique, à 80 km de l’ouverture mer du Nord, et le premier à me passer sous le nez roule pour Unibaltic.

Entre deux porte-conteneurs, le bac traverse, on remonte dans la voiture.

Comme il pleut, mais que je pense pas à ces choses-là, je découvre que bien sûr l’objectif de mon appareil est couvert de gouttes de pluie, alors voilà comme elles sont, les photos.



retour haut de page

écrit ou proposé par François Bon _ licence Creative Commons BY-NC-SA (pas de © )
1ère mise en ligne et dernière modification le 14 novembre 2008
merci aux 799 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page






Messages