passer le bac pour l’atelier d’écriture


canal de Kiel, cargos dans les arbres


une autre page images, au hasard (depuis 2005) :
l’arrivée des nouveaux ordis

Kiel, stage d’écriture. Le matin, pour rejoindre l’université, il faut traverser le canal et donc prendre le bac. C’était acquis pour les habitants, en 1896 : puisque le canal les séparait de la ville, le bac serait gratuit.

Il pleut. Annick Take me dit : « Tes photos, elles vont renforcer les préjugés sur Kiel, toujours le ciel gris et la pluie. » Lors de la première séance d’écriture, dans un des textes : « Ciel gris Kiel typique. »

Le canal de Kiel, c’est 3 jours de contournement en moins pour les bateaux qui viennent de la Baltique, et vont vers Hambourg ou l’Angleterre. Alors ils défilent. On est à 10 km de l’embouchure Baltique, à 80 km de l’ouverture mer du Nord, et le premier à me passer sous le nez roule pour Unibaltic.

Entre deux porte-conteneurs, le bac traverse, on remonte dans la voiture.

Comme il pleut, mais que je pense pas à ces choses-là, je découvre que bien sûr l’objectif de mon appareil est couvert de gouttes de pluie, alors voilà comme elles sont, les photos.



retour haut de page

écrit ou proposé par : François Bon
Licence Creative Commons ( site sous licence Creative Commons BY-NC-SA
1ère mise en ligne et dernière modification le 14 novembre 2008.
Merci aux 792 visiteurs qui ont consacré 1 minute à cette page.



Messages