Bordeaux par la radiale

sommaire & derniers billets, ou
une autre page du journal au hasard  :
le tour du corps

Tentative d’inventaire en 160 images numériques des objets urbains rencontrés lors de l’extraction radiale d’une grande ville, juillet 2007, 6 heures.










François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 15 juillet 2006
merci aux 1063 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page


Messages

  • Des lieux que j’ai du mal à parler, à écrire, à regarder. Je les vois, je ne les regarde pas.

    Je n’arrive pas à savoir ce qu’ils racontent de moi.

    Ils me sont familiers et inconnus. Je ne les aime pas mais ils m’intéressent.

    J’ai oublié ce qu’il y a de commun entre eux et moi.

    Ils sont l’en dehors

  • Evidemment quand on voit ça : prendre ses jambes à son cou.

    Mais l’en dehors, quoi qu’on fasse, on en procède. Humaines ces réponses à des besoins humains.

    Sans parler de ceux qui bossent là.

    Tout à reprendre à zéro. Commencer par quoi ?

  • c’est peut être cela la globalisation une sorte d’architecture de masse unifiée achetons les mêmes choses dans des lieus differents mais dans des endroits similaires c’est déprimant mais on peut trouver de la poésie dans la répétition. j’aimes ces endroits la nuit pour les lumieres des néons et ils représentent finalement ce que nous sommes

  • Images énormes et terribles le long des nationales, balises lumineuses de l’ennui, à nos yeux enchaînés par les mots, les couleurs d’un décor bricolé. Incontournables pour tous dans le rejet ou l’acceptation, fatales elles nous attirent dans la proximité des villes, des vitrines et chercher ce qu’il y a derrière...

  • Fun & space. Le même à Béthune près de la médiathèque (qu’on devrait nommer Livrespace). Et, remember à Rennes, les espachiens ! Encore ! Demain les chiens !

    Voir en ligne : http://academie23.blogspot.com