< Tiers Livre, le journal images : Poitiers langue des signes

Poitiers langue des signes

Fac Poitiers, arrivée en avance, prendre la clé de la B120, faire photocopies, il reste du temps pour la cafétéria : RFM en fond sonore, "jouez avec nous", et deux étudiants face à moi dans une discussion complexe en langue des signes. J’y reviens d’ailleurs un peu plus tard en parlant du Tiers Livre (de Rabelais, à Poitiers le Tiers Livre c’est Rabelais). Midi, Dominique Pifarély me rejoint depuis le CFMI, salade à la cafèt : je l’invite avec même dessert et café, je paye 3,54 euros ça me fait presque honte j’ai l’impression que je le traite au rabais, le frère d’ailleurs venu sans violon. Puis atelier d’écriture, on est six, on aura réussi le rattrapage d’UV post grève. Je n’avais pas prévu de parler de Lautréamont : étrange, deux associent le mot parapluie au mot machine à coudre quand je dis que la machine à coudre est sur une table de dissection, même sans avoir lu Maldoror. Alors comment ne pas les embêter une demi-heure avec Lautréamont si pas lu : je viens de le leur envoyer par mail en numérique – question qui reste pour moi, dans le couloir, allant me chercher une tasse de café : pas lu Lautréamont parce que pas tombés dessus, parce que pas les clés pour savoir quoi y chercher (j’ai parlé du Lautréamont et Sade de Blanchot), ou pour la violence même du contenu ?


François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 15 juin 2009
merci aux 1195 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page