veille sous la ville

sommaire & derniers billets, ou
une autre page du journal au hasard  :
on choisit sur modèle réduit

Résidence d’écrivain en sous-sol : à 600 m au-dessus, les collections inuit sculptées dans le basalte on leur a fait le même sort : apprendre à leur ressembler – elles se taisent. Dans un si grand pays, l’intérêt de proposer aux auteurs des résidences en sous-sol dans une rue vide sous église désaffectée et connexion ramollo, alors qu’y a tant à faire avec la wifi des rues et les bâtiments de ciment à l’horizon port ? à côté du studio, la nuit, avec lumière de service, la bibliothèque vide, souterraine aussi : je la vois par les grillages : eux aussi vont rester toute la nuit à la table sous la lampe ?



François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 12 septembre 2009
merci aux 833 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page


Messages