A propos de Cécile Bouillot

Bonjour je suis comédienne. Je développe également des projets vidéos dans lesquels je filme les gens autour d'une même question. J'écris des poèmes de rue a partir de phrases récoltées dans la rue, j'aime m'amuser avec différents jeux d'écriture, j'écris régulièrement depuis deux ans. http://www.acte2scene2.fr/ Chaine Youtube : https://www.youtube.com/user/cecilebouillot

vers écrire/film #06 | une porte s’ouvre

(…) 2h du matin, calme dans l’appartement, elle s’est réveillée, elle lit sur leur lit. Tout à coup derrière la porte d’entrée, bruit sec et sonore, cliquetis d’un trousseau de clés, bruit sec et sonore, silence. A partir de maintenant il va essayer d’être discret, la main tâte, choisit la bonne clé, silence, les doigts positionnent la clé dans le Continuer la lecturevers écrire/film #06 | une porte s’ouvre

vers écrire/film #05 | je pousse la porte et

Je pousse la porte et je rentre, je pose sur la table le sac des courses faites en sortant du métro, je me lave les mains, l’alarme du téléphone sonne, il est 21h, je dois prendre un médicament, je l’avale avec un verre d’eau, je sors les courgettes, le kiri, je prépare une soupe, j’allume le four pour réchauffer un Continuer la lecturevers écrire/film #05 | je pousse la porte et

hors-série #impératif | VA

Trouve quelque chose d’important à écrire. Essaie d’avoir quelque chose de minuscule à dire. Adresse toi à l’autre simplement, fermement. Développe des nécessités qui relient. Affronte l’essentiel. Songe au vernis écaillé de ta grand-mère. Reviens dans ton enfance, saute dans ton avenir, reste au présent. Mouille toi, mouille toi, mouille toi, brûle mais brûle ! Enveloppe-toi de lettres, d’anis et Continuer la lecturehors-série #impératif | VA

transversales #2 | des bribes

son amoureux la quitte, la laisse en plan, la laisse sans voix, littéralement elle perd sa voix, elle retourne chez sa mère dans son pays natal d’où elle était partie il y a 10 ans, sans y être jamais revenue, elle renoue son lien au monde à travers le plaisir de cuisiner, d’offrir aux autres des choses nourrissantes et bonnes. Continuer la lecturetransversales #2 | des bribes

vers écrire/film #04 | je claque des doigts

ce soir je claque des doigts, les heures passent, je claque des doigts, assise dans le canapé je claque des doigts, il regarde la télé je claque des doigts, je n’écoute pas la radio je claque des doigts, à mon bureau je claque des doigts, en dînant je claque des doigts, dans la salle de bain je claque des doigts, Continuer la lecturevers écrire/film #04 | je claque des doigts

vers écrire/film #03 | consciencieusement

Consciencieusement, je lis les textes de Jacques Dupin, je ne comprends pas bien, pas tout, en tout cas pas littéralement, pas intellectuellement. Déjà je me laisse envahir par des émotions, par des pensées, des souvenirs, je suis imprégnée d’intuitions, c’est ça, ça poisse. Cela me dérange, je voudrais être dans un rapport intelligible et distant avec le texte, je voudrais Continuer la lecturevers écrire/film #03 | consciencieusement

vers un écrire/film #02 | sur le bureau

salle de classe | au mur 2 tableaux dits noirs en réalité verts (légèrement espacés) | au dessus des tableaux | 3 photos encadrées des portraits d’hommes | devant les tableaux un bureau en bois | sur le bureau: des pots avec crayons, une sonnette, des cahiers, des livres, un cartable | au premier plan | de dos | 4 Continuer la lecturevers un écrire/film #02 | sur le bureau

vers un écrire/film #01 | une heure avec ma mère

alors faisons peu mais faisons bien. deux femmes d’âges différents s’agitent dans la cuisine, il est 11h30. le décompte pour la cuisson de la pintade aux endives est parti: 55 minutes. et maintenant mettre en route la fameuse confiture. aller chercher un kilo de clémentines dans “la laiterie” (deux pièces attenantes à la maison, on y descend par trois marches, Continuer la lecturevers un écrire/film #01 | une heure avec ma mère

#chantiers | poèmes de rue et gestes du quotidien

Les poèmes de rue sont composés de phrases pour la plupart entendues dans la rue, récoltées sur une terrasse de café, dans le métro, à la boulangerie, au détour d’une rencontre… Aujourd’hui je me rends compte que ce qui me fascine le plus, ce n’est pas tant ce qui est dit mais plutôt l’envie, le désir, la nécessité, l’émotion dans Continuer la lecture#chantiers | poèmes de rue et gestes du quotidien

autobiographies #14 fragments-images

Toutes les images disparaîtront le bruit des sabots du cheval qui entre au galop sur la scène de la cour d’honneur du palais des papes dans le spectacle hamlet mis en scène par partice cherreau et joué entre autres par gérard desarthe, marthe keller, robin renucci, wladimir yordanoff, bernard ballet, le décor en bois est signé richard peduzzi lundi midi, Continuer la lectureautobiographies #14 fragments-images