2020.12.19 | Carnac fantôme et toi tu pleures


précédent _ suivant

Il y a quelques semaines, je demandais à Eric Tabuchi si eux, les photographes, avaient une astuce pour photographier quand il pleut : — Oui, m’a-t-il répondu, on ne sort pas. Mais moi je n’avais pas trop le choix et trop envie de retrouver les énigmatiques vieux copains de Carnac. Donc tant pis la pluie, tant pis le soleil rasant sous grain noir, tu y vas et tu t’enfonces : la pluie elle est surtout sur ton visage, il pleure. Finalement, eux, les menhirs, ils s’en moquent –- un peu plus de 6 000 ans sous leurs essuie-glaces alors tant pis, c’est ça les photos que ça fera.

 

 



François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 19 décembre 2020
merci aux 201 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page