dictionnaire | ratures


un autre article au hasard

 

mot


1 _ 2 _ 3 _ 4 _ 5

1

Dans un échange avec des auteurs et des autrices du Tiers-Livre, je comprends qu’une raison de préférer la saisie sur écran à l’écriture sur papier est l’éradication des ratures. Après des années de bataille entre la tentation d’être sans faute et une nature sinon brouillonne, du moins buissonne, broussailleuse, il m’est apparu que tant qu’il n’y avait pas de ligne barrée, de gribouillis, de flèches transversales, d’astérisque renvoyant à ce truc essentiel que j’avais oublié et qui ne trouvait plus sa place sans bousculer mes belles lignes serrées, de mot rayé pour un autre, sinon meilleur du moins plus juste… j’écrivais pour le carnet. Au premier pâté, je pouvais enfin commencer à écrire pour l’histoire. Un ami serbe m’expliquait ainsi qu’une Mercedes neuve ne devenait vraiment sienne qu’à la première éraflure. L’écran, c’est un carnet qui ne m’appartiendra jamais. Je préfère le garder pour ce que j’appelle justement « les propretés ». Mais ce journal, ce journal particulièrement mien, pourtant, je l’écris sans feuille. Peut-être que sa forme si radicale se détache de la question du support ? Peut-être parce qu’il est fait pour être partagé dans son élaboration quotidienne via les réseaux sociaux ? Peut-être parce qu’il porte son imperfection en bannière, son insuffisance, son bonnet d’âne et ses pansements au milieu de mon grand pensement ?

entrée proposée par Emmanuelle Cordoliani

2
entrée proposée par FB

 



page proposée par François Bon, pour Tiers Livre
Tiers Livre Éditeur, le «Salon» – mentions légales.
droits & copyrights réservés à l'auteur du texte, qui reste libre en permanence de son éventuel retrait
1ère mise en ligne et dernière modification le 8 avril 2021.
Cette page a reçu 20 visites hors robots et flux (compteur à 1 minute).

Messages

  • Très beau.
    (j’aime cette histoire serbe)
    Les carnets, de mon côté, la main et le crayon sont pour les notes de lecture ou celles des rêves , pour une idée qui fulgure, une trace image ... Sinon c’est l’écran avant le lever du jour. Des lettres tapées à deux doigts : index à droite , majeur à gauche

  • Je me suis décidée à apprendre à taper avec tous mes doigts. Enfin, à taper avec tous mes doigts selon le protocole le plus communément utilisé. Des mois de tendinite au poignet-pouce droit me font réviser mes positions. Je me demande ce que ça changera dans mon écriture. Hormis le ralentissement inévitable de la saisie pendant une période…
    Pour les notes en image, je ne sais pas faire. J’adorerais. J’ai vu Patrick Pleutin prendre des notes en dessin de trois heures de rendu de ses élèves de l’École Estienne. C’était limpide.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document