transversales #03 | tant d’histoires pour une histoire

en explorant le légendaire « Maison des Feuilles », de Mark Z Danielewski


 

retrouver cette proposition sur votre espace abonné liens complémentaires et télécharger les documents d’appui
retrouver les contributions sur la plateforme de publication

 

#transversales | tant d’histoires pour une histoire


 NOTA #1 : cette proposition suppose d’avoir préalablement effectué les exercices de la proposition précédente et les histoires comment ça naît, puisqu’on va procéder par emboîtement ;

 NOTA #2 : important télécharger dans le PDF joint, quelques échantillons scannés des différents « modes d’assemblage » des pages et des récits dans La maison des feuilles mais attention, il s’agit juste d’exemples graphiques (et même pas de la totalité des doubles pages, mon scanner n’était pas assez grand !), mais cette promenade va encore amplifier ce qu’on cherche ici, des bribes, des registres, des départs narratifs...

 NOTA #3 : donc attention, ne pas se laisser embarquer, ça sera une fois revenu au cycle principal, ou bien à votre projet personnel d’écriture — aujourd’hui, très clairement, l’idée c’est de se saisir d’un pitch (une histoire résumée en trois lignes, comme dans les compressions de la proposition précédente, mais multiplier les extraits, les exemples, une stratégie de bribes, mais qui pourraient toutes converger pour démultiplier cette première intuition d’histoire...

 NOTA #4 : je rappelle ce pitch pour La maison des feuilles, magistralement reconstruite en langue française par Claro : une famille emménage dans une maison et découvre que l’intérieur en est plus grand que l’extérieur ;

 NOTA #5 : aller plus loin dans la Maison des feuilles, cette très belle étude d’Anaïs Guilet (fac Lettres Chambéry) : du chaos domestique à l’impossible domestication du chaos ;

 NOTA #6 : via Google, une panoplie d’images en sa baladant dans les pages de l’édition américaine originale ;

 NOTA #7 : quand vous publierez vos bribes notes, extraits fictifs (le livre inclut des bibliographies, des notes de bas de page, un « barême des angoisses », des bribes de correspondance, des fragments de dialogue, outre son imbrication principale : le film, le manuscrit racontant le film, les commentaires sur le manuscrit retrouvé, les explorations présentées comme non-fictionnelles de la maison..., ne pas chercher à copier ou mimer le « roman graphique » qu’est aussi la Maison des feuilles, mais vraiment se concentrer sur le fait que notre réservoir à idées est d’abord un réservoir de formes, d’esquisses et bribes narratives disjointes (comme ces notes que je termine ici !)

Et bonnes écritures !

 


responsable publication françois bon © Tiers Livre Éditeur, cf mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 13 février 2022
merci aux 343 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page