2007.03.17 | Nevers, « quant à vous, les Illuminés »


Lecture à Nevers, ce vendredi 16 mars, après Cosne hier. Le matin, rencontre aec les élèves option théâtre d’un des lycées de la ville et leur enseignant,Pierre Bastide. En fin d’après-midi, rencontre de l’équipe de la bibliothèque (médiathèque ?), située dans le même bâtiment que le conservatoire de musique : nombre incroyable de jeunes musiciens, parfois moins grands que leur trombone, qui viennent instrument sur le dos choisir des livres. L’impression qu’il faut l’étui noir et tarabiscoté d’un instrument sur le dos pour venir jouer les livres, et les emporter. Plusieurs vielles à roue. Balance du son, puis isolement dans cette pièce qui sert de loge, avec son piano à queue sur lequel Piféraléy a posé son violon. Trente bonnes minutes ici. La maison de l’autre côté de la place. Les inscriptions, les objets. L’attente. Pifarély joue du Bach, puis de l’irlandais et même, à cause des vielles à roue, une suite de bourrées réinventées. On vient nous chercher. Je lirai, dans le milieu des 1h30, les Illuminés de Michaux (1927).

Dominique Pifarély & François Bon, Nevers 2007

Dominique Pifarély par François Bon ©


François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 17 mars 2007
merci aux 1205 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page