Foljuif trois

stage d’écriture en station biologique




C’est la troisième fois en quatre ans qu’on vient avec un groupe de Normale Sup rue d’Ulm se mettre au vert à la station biologique de l’école, à Foljuif, près Nemours, là où commence la forêt de Fontainebleau.

La première année, le couple de gardiens, M & Mme Loyau, faisait la cuisine et la conversation : carafes et couverts éducation nationale. Un chalet en bois pour le couchage. Aujourd’hui, les stagiaires doivent rémunérer de leurs deniers l’entreprise de sécurité qui nous délègue le gardien de nuit.

Mais l’isolement, la force puissante de quelques hectares livrés aux seules expériences à nous un peu étranges des chercheurs en biologie, la possibilité de pratiquer des séances d’écriture de nuit, et — il faut bien le dire — la souplesse intellectuelle, la culture et le goût du travail de stagiaires croisant leurs disciplines, l’école est autant pour celui qui propose les séances d’écriture que pour eux-mêmes. Quelques habitués comme Pierre C ou Benjamin R : nouvelle étape de dialogue. C’est ce qui s’est passé ces trois jours, avec quelques grands promeneurs fantômes parmi nous, malgré la pluie du premier jour : Artaud, Michaux, Duras...

Changement majeur par rapport aux précédents : chacun ou presque est venu armé de son ordinateur. Clic clac des claviers dans les heures d’écriture, malgré la dispersion dans l’espace, et composer avec la présence des écrans pour se balancer dans la lecture.

Et, dans la pièce attenante, présence silencieuse et odorante (le formol jusque dans la salle d’écriture) du petit musée, sans doute bien obsolète : on y va tous ouvrir au hasard tel tiroir, lire un vieux bouquin, considérer un ténia ou une limule... J’en avais déjà fait des images il y a quatre ans. Chaque fois je suis venu avec un appareil photo différent, mais j’ai refait les mêmes photos.

Voir journal de la première année, ou déjà ces photos : je n’ai pas retrouvé la chauve-souris.

François Bon, atelier d’écriture Normale Sup 2007, pas de repro merci.




François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 3 juin 2007
merci aux 1158 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page