2019.07.13 | Saint-Pierre des Corps pays lointains

derniers articles, ou
une autre page du journal au hasard  :
bibliothèques : le fonds ancien de Saint-Brieuc

Tout l’hiver, longeant mais très tôt le matin, avec du jour seulement vers la fin, ce coin de pelouse près des arrêts de bus, avec les trois bancs, la poubelle et la petite boîte à livres, l’immeuble en arrière-fond, ce sentiment de présence qui parfois vous prend dans ces manifestations immobiles et si souvent désertes du réel. Qui viendrait passer son temps là, à regarder les bus partir ?

Maintenant, j’irai beaucoup plus rarement à Saint-Pierre des Corps (la gare, du moins) : de toute façon les conditions de parking et surtout les prix des TGV font qu’autant prendre la voiture pour se trimbaler à Paris quand besoin, ce pays marche un peu sur la tête. Dans la lumière crue du matin d’été, les fleurs tiennent le coup, et moins qu’en hiver ce sentiment d’évidence immuable, mais je voulais quand même profiter d’un passage pour le fixer.

Cette rubrique Carrés urbains est ce qui m’a le plus manqué dans l’éclipse de ce journal image : inventaire de fragments précis du monde. Bien sûr ça marcherait aussi en vidéo, peut-être ça deviendra une série vidéo, pourquoi pas une autre chaîne, mais là besoin d’en revenir à cette immobilité du temps, cette marque de l’archive.

Un Julien Green qui s’intitule Pays lointains dans la boîte, il faudrait suivre la vie de ces livres indestructibles. Les grilles du parking à vélo. Le bistrot fermé et le chantier pour apparts middle class à la place des logements ouvriers, enfin la vue sur la gare et son horloge, pour ceux à qui on a destiné les bancs et la poubelle, et qui ne partent pas.


LES MOTS-CLÉS :

François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 13 juillet 2019
merci aux 132 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page


Messages

  • il y a beau temps - trois mois, tu parles - que le toit la flèche et tout le bastringue sont partis en fumée (le feu a-t-il raison, ou sommes-nous légitimes a toujours vouloir le combattre ? - c’est à bon droit que je pose cette question) (il paraît qu’ils ont eu le front de pratiquer un office quand même (sans toit - avec foi) - quand à la tête de l’Etat se trouve un jésuite, il ne faut plus s’étonner de rien) mais là, voilà qui nous donne une découverte sur le panthéon aux grands hommes la patrie (wtf ?) reconnaissante - on y a mis Simone (avec son mec, c’est la moindre des choses) dans ma poche j’ai toujours (à sa dédicace) une petite cuillère - gauche cadre, le truc en verre est une école primaire (j’y menais mes enfants dans le temps) - j’aime bien beaubourg - droite cadre les truc bleu/rouge/vert tuyaux qui faisaient jaser du temps de crâne d’oeuf - un peu d’histoire : safaris diamants bokassa avions renifleurs - mais aujourd’hui, il est simplement là - journal, pas journal, OSEF un petit peu mais c’est comme dans la maison(s)témoin, y’a pas grand monde...

  • (j’ai déjà donné ce titre là, je ne sais plus quand - c’est une chanson de GB) (vaut mieux oublier) (laisse aller - j’avais entrepris une fois, j’ai cessé) au fond le Défense, en premier plan une rambarde qui sépare de la Seine - en allant discuter rive gauche du textulet pour l’expo de Magrie

  • la même (plus ou moins) (plutôt moins) par le robot (c’est le pont de Clichy)

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?