2020.02.19 | démon du jeu à Chambéry la nuit


précédent _ suivant

Magnifique journée de travail, vraiment. Et pourtant par moments j’étais trop à tâtons, mais il y a avait cela qu’elles.ils (beaucoup de elles, quelques ils) devaient aller chercher au profond et dont moi, si je sais que cela existe, je n’ai aucune idée d’en quoi cela consiste.

On se retrouve à 19h30 dans un bistrot du centre-ville, il est 21h45 quand avec Svenja, qui m’accompagne (merci !), je reprends le chemin de l’Ibis Budget. On passe devant Jeux 73 (ils ont leur site). La salle ferme à minuit mais personne, le mardi à Chambéry, pour venir jouer la nuit, en tout cas pas ici. À Tokyo ou même San Francisco, ou Vegas ou L.A., ce serait ruisselant de bruits, de silhouettes, mais ici la dame est seule, elle lit. Elle n’attend pas, ne guette pas, juste lit.

Et qui viendrait s’installer à cet étrange baby-foot douze places, trois baby-foot reliés l’un à l’autre, alignés, inamovibles, ou aux simulateurs de voitures de course. Elle lit.

Je dis à Svenja comme j’aimerais savoir quel livre elle lit : — On peut entrer le lui demander, tu crois ? Elle me dit que ce n’est pas forcément une bonne idée, qu’elle ne répondra probablement pas, mais qu’on peut entrer et jouer à une partie de quelque chose, ce n’est pas si cher et c’est ouvert. Là c’est moi qui cale, je veux bien observer, voire même me faire photographe (vite, qu’elle ne voie rien, celle qui lit), mais pas interférer avec cette réalité offerte sur rue, et donc tant pis, on en rêvera seulement, au titre possible du livre.

Alors juste ces photos, sans s’arrêter, puisque j’avais le GH5 en bandoulière. Est-ce que ça me conviendrait, à moi, le soir, venir m’installer dans ces lumières de la salle de jeu vide, ouverte sur centre-ville, pour lire et écrire jusqu’à minuit ?

Je ne saurai pas ce qu’était ce livre, qu’elle lisait. Pour une fois que le livre gagne sur toutes ces imbécillités de divertissement tarifé.

 

 



François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 18 février 2020
merci aux 189 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page