2008.11.27 | Montréal, rien qu’une eau noire

sommaire & derniers billets, ou
une autre page du journal au hasard  :
2008.06.02 | Lille, palais à louer

Toujours bizarres, les retours, à la fois idée de repartir et pas à l’aise dans les anciennes marques –- un de ces soirs où il ne s’en faudrait pas de beaucoup qu’on efface tout. De Montréal, certainement photographié par bien d’autres, retenir quand même ce bâtiment sur fleuve comme allégorie globale de l’état du monde ? Ou bien juste, face à l’eau, ce que de là-bas ils dressent comme miroir pour nous autres [1] ? Ou comme toute ville se défait où elle touche son fleuve.


LES MOTS-CLÉS :

François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 27 novembre 2008
merci aux 976 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page


Messages