[Proust, hors série] simplement merci

fin du défi de 100 billets sur la Recherche, maintenant l’élaboration du livre...


Commencée le 17 novembre dernier, mais sans la perspective d’aller aux 100 billets symboliques, merci à vous toutes et tous qui m’avez accompagné au quotidien dans cette traversée, c’est cela, et le dialogue induit, qui a donné la force et la confiance.

La série est close, à mesure qu’elle se construisait un certain nombre de billets se profilaient dans l’endroit exact qu’ils devaient occuper, ainsi cet adieu à Baudelaire personnage impromptu de fiction (ce n’était pas une idée qui préexistait à la tentative) qui forcément serait le billet 99, et la voix de Marcel Proust qui le clôturerait en billet 100.

C’est différent pour moi, relecture intégrale de Proust (mais pas dans l’ordre, puisque j’ai commencé par le Temps retrouvé, pour remonter jusqu’à Combray – mais certainement au moins ma 5ème lecture globale en 33 ans pile, puisque lecture commencée la 1ère semaine de février 1980, dans un avion pour Bombay) commencée donc ce 17 novembre achevée avant-hier, mais plutôt comme nouveau départ.

Va commencer maintenant le travail de relecture et retravail billet par billet, avec d’ici un mois la prise en main et le retour de l’équipe du Seuil pour parution en septembre 2013.

Viendront probablement se rajouter quelques billets, si autres points rejoignant l’explication globale, ou à mesure de traversées d’autres lecteurs de Proust (Perec, Butor), mais qui définiront cette version web et non pas la version livre.

Et un nouveau rendez-vous, autre enjeu : le 20 mars prochain, à l’Institut français de Marrakech, pour la première fois je serai en public pour 1h20 à refaire oralement la même démarche, sans aucun savoir aujourd’hui de comment s’organisera cette prise de langue. Ce sera aussi début juin à Paris, maison de la Poésie (théâtre Molière) – comme nous avions ouvert la direction de Claude Guerre avec un Dylan en commun (scène partagée avec l’immense Jacques Bonnafé), ce sera pour fêter le relais par Olivier Chaudenson.

Je ne toucherai pas à l’ordre des billets : plutôt, dans les semaines à venir, rendre plus net chacun d’entre eux, creuser chaque pièce l’une après l’aure, dans l’arbitraire de ce parcours.

Pour tout cela aussi que je préfère garder cet ensemble en travail – les visiteurs moins fréquents m’en excuseront j’espère – dans la zone du site réservée au premier cercle de lecteurs, via l’abonnement publie.net.

LES MOTS-CLÉS :

François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 10 février 2013
merci aux 892 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page