Cergy | complément cours Kafka

plan de cours, pistes pour éval, lectures


pistes de travail pour l’éval


  • rappel : l’évaluation n’est pas un mémoire, juste 4 à 6 feuillets témoignant, sur un des cours, d’un approfondissement personnel - à rendre à la fin du semestre, suivre mot-clé « teaching » à droite pour pistes équivalentes dans les autres cours
  • Kafka est un auteur décisif, d’abord en tant que tel, ensuite parce qu’il est un appui considérable pour une démarche d’écriture personnelle en construction – tout travail attestant d’une fréquentation de son oeuvre sera donc la bienvenue, ci-dessous juste des pistes possibles….
  • compte-rendu de lecture fouillé d’un des trois romans, ou exploration d’une thématique particulière dans l’un d’eux
  • rapport de Kafka au cinéma, problématiques d’adaptation, proposition de synopsis de film ou vidéo sur une des nouvelles
  • suivre dans les récits brefs du Journal une des pistes récurrentes (mythes réécrits, chambre avec personnage, routes et sorties de village, rêves, captation vie quotidienne)
  • pour qui travaillerait déjà sur le conte et la fable (Propp), suivre comment les archétypes de contes d’enfance surgissent dans « à cheval sur le seau à charbon » ou « le soupirail » (Hansel et Gretel remix)
  • idem sur question des mythes réécrits : la littérature comme variation, Gracchus, Peaux-Rouges, Babel, Prométhée, Don Quichotte
  • partir des textes avec personnage artiste (Champion de jeûne, Première souffrance, Joséphine la cantatrice), strates ou feuilleté des métaphores et comment toute métaphore est niée, étude sur un de ces 3 textes
  •  

    pistes suivies dans les deux heures


  • lectures : le Pont, le Vautour, Étrange coutume judiciaire
  • dispositif spatial et politique de la langue allemande considérée comme langue étrangère
  • l’implication professionnelle de Kafka dans le contexte de l’élaboration d’une juridiction du travail
  • vie sociale et solitude essentielle : Löwy, Brod et les autres, les lectures publiques, ses voyages – ne jamais confondre l’auteur et le personnage récurrent de ses récits et romans, même quand celui-ci lui emprunte l’initiale de son nom
  • l’apparition de la maladie et comment la lutte traverse les dispositifs d’écriture (Joséphine la cantatrice)
  • écriture au quotidien et écriture récurrente : le dispositif des « cahiers », leur destin
  • temps physique et temps mental : la chambre, le canapé (et ses traces dans le journal), le moment de sommeil au retour du bureau et la reprise nocturne, « le verdict » écrit en une nuit, les lettres à F
  • enjeux de construction non-linéaire des trois romans, genèse du Procès
  • les publications Rohwolt, repérage de Kafka par Benjamin, construction inachevée de l’oeuvre posthume, histoire des traductions (Pierre Klossowski, Marthe Robert, absurde disposition des Pléiade Gallimard)
  • l’enjeu spécifique de la fiction brève, contexte (Robert Walser, Karl Kraus), élargissement Fénéon, Harms
  • la réception de K modelée par le dehors : l’après Auschwitz, la psychanalyse, l’effet best-seller de la littérature – de Kafka considéré comme littérature, sa construction devenant son objet même, rôle et statut de l’héritage : Martin Buber, Gustav Meyrink sur Dickens, Stendhal, Tolstoï
  • à un moment donné, je ferai forcément une digression sur Don Quichotte
  •  

    lectures et prolongations


  • le Journal en poche c’est un obligatoire pour avancer dans sa propre écriture - ne pas hésiter à commencer Kafka par la lecture du Journal
  • Kafka, récits : différentes compilations Folio – partir des derniers textes
  • évoqués dans le cours, hors mentionnés ci-dessus : Le terrier (der Bau), La métamorphose, La colonie pénitentiaire, Souvenir du chemin de fer de Kalda
  • un moment donné dans sa vie, il faut croiser le Château
  • Blanchot : « Le livre à venir » (l’ensemble de ses textes sur Kafka repris dans poche éponyme)
  • Deleuze : « Pour une littérature mineure », essentiel aussi
  • Agamben sur le Procès, voir aussi Adorno et Benjamin
  •  

    Image haut de page : scène du Procès d’Orson Welles.


    responsable publication françois bon © Tiers Livre Éditeur, cf mentions légales
    1ère mise en ligne et dernière modification le 20 novembre 2013
    merci aux 363 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page