faire un livre #11 | non pas, ou la relève du négatif

les cycles ateliers d’écriture de Tiers Livre



 retour au sommaire général des cycles été 2021 (« faire un livre » & « progression », plus module formation de formateurs ;

 la page de présentation et d’inscription (inscriptions closes, complet) ;

 rappel : on mène cet été, du 20 juin à fin septembre, deux cycles parallèles, l’un (« Faire un livre ») pour les personnes ayant déjà suivi un cycle Tiers Livre, l’autre « Progression », sans pré-requis mais accompagné d’un module complémentaire « formation de formateurs » — l’inscription est commune aux 2 cycles, avec petit supplément pour le module formation ;

 vous trouverez ici le blog de l’ensemble des contributions est en place, retrouvez les auteurs, les contributions classées par cycles ou exercices, et bien sûr une vidéo mode d’emploi ;

 les textes et documents d’appui : voir lien repris dans chaque lettre d’information — ils sont strictement réservés à l’usage individuel ;

 les rendez-vous Zoom n’ont rien d’obligatoire, mais sont des moments privilégiés d’échanges et rencontres collectives, liens transmis via la lettre d’info ;

 les auteurs procèdent eux-mêmes à la mise en ligne de leurs contributions, pour toute demande d’aide technique ou précision, merci nous envoyer un mail à l’adresse aide.ateliers (webmasters FB & Marion Mucciante).

#11, non pas, ou la relève du négatif


Ce sur quoi insiste cette vidéo :

 le récit pose et affirme (le « comment c’est » de Samuel Beckett...) mais si au contraire on écrivait aussi ce que n’a pas posé le récit ?

 et je propose de relire ainsi la magnifique ouverture du livre (allez, disons vaguement culte) de Jean-Paul Goux, Le triomphe du temps : l’ensemble des premiers longs paragraphes, sur une bonne dizaine de pages, commence par la cheville non pas...

 Jean-Paul Goux utilise dans la suite de son livre, en séries pareillement récurrentes pour les incipit des paragraphes : comme, ce serait, ainsi, imaginant que..., rendant encore plus sensible l’exception qu’est cet incipit négatif...

 penser qu’il ne s’agit pas forcément de donner une suite à votre ébauche en cours, mais que la puissance de cette fonction négative peut en faire une ouverture, ou même une sorte de fil rouge qui vient fondre et relier les parties déjà écrites...

 

LES MOTS-CLÉS :

responsable publication françois bon © Tiers Livre Éditeur, cf mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 12 septembre 2021
merci aux 249 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page