A propos de Stéphanie Lannoye

Historienne de l'art et conférencière, mon métier est de relayer par des mots tout ce que d'autres ont créé, imaginé, construit, écrit ou vécu. Comme une balise dans la transmission des savoirs, je guide et je partage.

#gestes&usages #06 | passer à la trappe ou à la caisse

Entrer dans le magasin. Saisir un panier. En tester les roulettes. Elles sont absentes. Changer de panier. Recommencer. S’excuser auprès du client pressé qui n’a pas le temps de se retourner. Le laisser prendre le panier sans roulettes qu’on vient de remettre. Sourire de le voir pressé et à présent, énervé.Définir son trajet selon le chemin habituel. Se demander pourquoi Continuer la lecture#gestes&usages #06 | passer à la trappe ou à la caisse

#gestes&usages #05 – La vie va et vient.

Il entre d’un pas vif, s’arrête au bout du lit et attrape l’un des nombreux stylos qui emplissent sa poche gauche. Par ce geste, il bouscule les branches de son stéthoscope qu’il replace machinalement. Très vite, il regarde la feuille posée au bout du lit, fronce les sourcils, relève la tête et force un sourire vers le patient. Elle est Continuer la lecture#gestes&usages #05 – La vie va et vient.

#gestes&usages #04 | Avant de sortir

Où as-tu donc mis la liste de ce qu’il faut acheter ce matin ? Tu écartes les bras de part et d’autre de la cuisinière, tu t’appuies en te penchant plus en avant et tu tournes la tête vers la gauche en direction de la cafetière italienne. Selon toi, il serait logique que la liste soit à ses côtés car Continuer la lecture#gestes&usages #04 | Avant de sortir

#gestes&usages #03 | le 9h20 du samedi

Nous sommes samedi, il est 9h20. Le plus souvent, tous les samedi du monde passent par l’étape du 9h20 dans l’indifférence la plus générale (quel que soit le point du globe). Moi, le samedi à 9h20, je dois ouvrir une porte, une très belle porte en bois de chêne d’Amérique avec des moulures en frêne de France. Il est 9h20, Continuer la lecture#gestes&usages #03 | le 9h20 du samedi

#gestes&usages #02 | Danse avec toi

Et un et deux et trois, voiiilà ! Placez-vous ! Allé – allé. Troiiis-quatre ! Et hop, attention les pieds en dehors et le regard sur les mains, vers le haut, Adèle ! Fais attention, je te l’ai déjà dit. Un. Deux ! Un. Deux ! Allez-y, on y va !Glii-ssade, je-té. Glii-ssade, je-té ! Balloté, balloté, balloté-tendu-tendu. Je-té, je-té, glii-ssade, glii-ssade-pas-de-bourré. Voilà…Le corps, les bras, faites marcher Continuer la lecture#gestes&usages #02 | Danse avec toi

#gestes&usages #01 | enlever la couleur

A cause de la couleur de la mer, de celles du soleil, du sang, de l’herbe et de la neige, elle avait été obligée de quitter l’univers qu’elle s’était façonné et dans lequel elle se sentait bien. Un univers où tout était global, beau, différent, où tout faisait partie d’un tout, un monde où les couleurs existaient par et pour Continuer la lecture#gestes&usages #01 | enlever la couleur

#enfances #01 | Geneviève, Léon, Véronique

Mademoiselle Petit n’avait de petit que le nom. Elle était grande et grosse. Elle portait des vêtements bruns. Ou gris. Ou kaki. Ils étaient faits dans des matières qui semblent ne plus exister. Ses gros bras battaient la mesure en s’agitant et, plutôt que lire ma partition, j’observais cette masse de chair se balancer et trembler, comme si elle était Continuer la lecture#enfances #01 | Geneviève, Léon, Véronique

#enfances #00 | Paris

Paris est grande. Paris est grise. Paris se présente sous de multiples identités : Elle est Lachaise, elle est l’Etoile. Elle est Victor Hugo, elle est Montaigne, elle est Gide (quelle imposture ! Ils sont tous morts ! Mais ça, apparemment, Paris s’en fout). Paris revient de Rivoli et jardine à Luxembourg. En réalité, Paris ne s’assume pas. Elle englouti les gens, les Continuer la lecture#enfances #00 | Paris

#été2023 #08 | Dépliage

Elle se lève, trébuche dans sa longue robe et s’approche de l’étagère située en face du fauteuil vert. Juste en-dessous de l’étagère, sur une petite table ronde se trouve une multitude de petits Schtroumpfs qui regardent vers la mappemonde au-dessus d’eux et semblent rêver qu’on les emmène quelque part. Son visage rayonne, elle adore les faire vivre en leur donnant Continuer la lecture#été2023 #08 | Dépliage

#été2023 #07bis | Une odeur

Je n’ai pas assez parlé de cette odeur qui m’est un jour venue et qui ne m’a plus jamais quitté. Une odeur évanescente, pure, insaisissable, immobile que je retrouve aujourd’hui sur le rebord de la fenêtre exactement comme s’il s’agissait d’un rendez-vous manqué. Une odeur sans nulle autre pareille qui, telle une fidèle amie, vient prendre de mes nouvelles et Continuer la lecture#été2023 #07bis | Une odeur