2019.10.10 | chambre provisoire (dormir à Luçon)

sommaire & derniers billets, ou
une autre page du journal au hasard  :
pour toi l’Auvergnat

précédent _ suivant

Un grand gîte avec 4 chambres, et donc 8 lits 1 place, mais en plein centre-ville sur une des trois rues principales, dormir à Luçon pour moi ça remonte à la maison qu’y ont occupé quelques années les grands-parents paternels, de 1965 à 1978 (?) mais c’était à l’autre bout des trois rues et la maison a été revendue après leur départ –- j’ai de vrais souvenirs de cette maison, j’étais à Bordeaux à l’époque, vers 72-75, et j’y venais pour le silence et les heures réglées, qu’ils me faisaient confiance, j’avais des cahiers (perdus ou détruits, pas d’archive de ce temps). Là, le gîte j’y serai peu, c’est pour 4 jours 3 nuits et le but, hors les heures d’atelier, c’est d’être en vadrouille avec la caméra sur les territoires d’enfance, à 15 bornes, vers la mer. Ce qui m’a fait étrange, hier soir, en posant le sac, c’est de me retrouver exactement comme en août à Natashquan, pourtant si loin : espace individuel mais dans maison conçue pour un ensemble d’individus indépendants (à Natashquan, c’était l’ancienne maison du curé, avec les bureaux du festival plus cuisine au rez-de-chaussée, et à l’étage 4 chambres pour les instits qui repartaient en fin de trimestre. Parce que les bouquins que tu apportes (rendez-vous intérieur avec Jean-Loup Trassard) sont ceux destinés aux ateliers (tiens, n’ai même pas sorti le Kindle des lectures perso, hier soir), et le sac à dos non pas celui des journées parisiennes mais le gros sac compartimenté où on peut loger tous les accessoires vidéo, disques durs, câbles, chargeurs, micros, GoPro, toutes nos prothèses des temps de préhistoire. Je prépare mon journal avec Antonin Crenn de l’autre côté de la table, pour l’instant la cohabitation est belle.

 

 



François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 10 octobre 2019
merci aux 190 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page