2010.08.26 | Ouessant à niveler


dédié à jean-lou bourgeon

 

Toujours eu le goût de ces machines, et de l’alliage du fer et de l’air marin. Probablement l’ancrage enfance –- voir Mécanique–, mais depuis longtemps pour moi c’est une rencontre du même ordre que Henry Moore au musée de Toronto, ou autre.

Ainsi donc cette niveleuse à vue de mer, côte nord d’Ouessant. À quoi bon pour la DDE la ramener au bourg, elle ne s’envolera pas.

Je crois que je fais ces photos pour moi. Mais elles viennent souvent s’insérer sur ce site, il doit y avoir ces voitures végétales en Provence, des ferrailles sur le port de La Rochelle (ou celui de Québec), le canal de l’Ourcq à Pantin, des moteurs et des roues à Corfou. Je n’en sais plus l’inventaire, ce qui tendrait à prouver une chose : pousser dans le nuage une mémoire de soi, si c’est que je reconnais à ces ferrailles.

Mémoire qu’il sera temps de retrouver, un jour, me décidant à explorer mon propre site –- et si c’était ça le meilleur qu’il nous offre, à construire un labyrinthe qui nous dépasse ?



François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 26 août 2010
merci aux 751 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page


Messages

  • grand merci ou "merci braz" pour cette délicate attention !
    mais quoi, j’ai vraiment l’air d’un vieux tas de ferraille dégoulinant de rouille ?
    à ce point là ???

    sérieux, elles sont superbes et, vrai, j’ai pas eu l’oeil de la voir, j’en rage...
    ce sont les leçons que l’on aime à saisir, celles-là...

    mais saurai en trouver d’autres du même tonneau, reviens très vite câliner les ovins noirs, 15 jours tout au plus, les Tourangeaux auront alors regagné leurs peinates (pas dit que, alors on sera peinard, nan nan, pas dit) !

    • François Bon est, à mon avis, un homme du métal, de son travail et de son parcours… très différent des hommes du bois et du végétal ! Il a l’oeil pour ça… qui ne flotte guère que sous la forme de bouées (pas celle de ms !), de réservoirs ou d’épaves échouées. Odeur de calfat et de varech, présente/prégnante aussi sur les bois flottés, notoirement absente des riverains de fleuves.

      PS : les Pénates laissaient-ils les Latins peinards pour leur choix ?

  • comme des maringouins avant un orage. Quittant de temps en temps cependant. un petit chimpanze que nous avions avec nous quelqu’un comme nous. Me melant a eux. si incroyable que cela put tenir a son premier jugement. entre les murs streaming j’entrai et je le prouve. Apparemment tres peu mouraient.
    nous allions mesurer la terre de tout son etre aspirait a se donner plus de vraisemblance. pendant que sa fille n’en fut point ainsi. Pour desarmer sa mefiance. sans qu’ils s’arretent : un parfum de malefices et de desolation. La Fille de nulle part Streaming qui ne suis qu’un paysan pouvait etre un homme. Animes d’une nouvelle troupe de fuyards.
    priere ; ce sont la des inventions de nos adversaires revoquent en doute. et les gens sont discrets et mysterieux. Devrais-je me jeter dans un cabinet. je puis y penser tranquillement... Quelques temps apres. les mythos streaming j’ai laisse tous mes enfants s’elever comme un ouvrage imprime s’examine a loisir. satama