#40jours #21bis | cérémonie

Crémation. Jour. Ma crémation. Cérémonie. Crematorium. Père-Lachaise. Petite salle. Public. Peu nombreux. Tient. Tout juste. Bancs. Deux rangées. Passage. Entre. Allée. Courte. De quoi passer. Tout juste. Chacun. Trouve. À sa place. Exemplaire. D’un livre. « Rauque la ville ». Jean-Pierre Ceton. Mille neuf cent quatre-vingt. Minuit. Cadeau. Du défunt. Après. Un morceau. Free jazz. Archie Shepp. « Blasé ». Peut-être. Un homme se lève. Exemplaire. Du livre. En mains. Cent soixante-seize pages. Compte. Les présents. Une vingtaine. Explique. Va déchirer. Son exemplaire. Vingt fois. Huit-neuf pages. Distribuer. Petits paquets. Feuilles. Au hasard. Chacun. Son groupe de pages. Chacun lit. Ses Huit-neuf pages. Tout le monde. Au signal. Commence à lire. Tous en même temps. Chacun à sa vitesse. Au bout. Quelques minutes. « Rauque la ville ». Aura été. Lu. Entièrement. Par tous. Ensemble. Cadeau. Poésie sonore. Du défunt. Lecture achevée. L’homme. Lira. Tout seul. La préface. De Marguerite Duras. Puis un morceau de musique. Steve Lacy. « Somebody Special ». Peut-être. Enfourner. Le cercueil. Recueillement. Dans. Le silence. Fin de la cérémonie. Certains. Rentrent. À Belleville. Leur exemplaire. En mains. Dans leur sac. Ou ailleurs.

A propos de Fil Berger

Fil Berger, je, donc, compose les textes qu’il écrit avec des artefacts sonores et graphiques et ses pièces musicales avec des artefacts d’écriture et graphiques. Le tout cherche, donc, une manière d’alchimie modeste située entre ces disciplines. Il a publié des livres d’artiste avec le plasticien Joël Leick chez Æncrages et Dumerchez. Quelques revues comme Paysages écrits, Traction Brabant ont retenu des textes. Il a travaillé et composé des pièces musicales documentées sur CD. Il a partagé pendant plus de vingt ans des moments de création avec des chorégraphes, des plasticiens, des auteurs, des improvisateurs et des compositeurs. Il a animé des ateliers d’écriture et de partitions graphiques avec des personnes de toutes sortes. Fil Berger, je, donc, est un improvisateur qui compose et performe en forgeant ses propres outils, ses champs lexicaux, ses instruments, sa présence au monde en les mettant sans cesse en variation continue. Son travail est la recherche de convergences multiples entre... l’idée et la pratique du « baroque » et... la pratique et l’idée de l’insurrection « œuvrière » autonome.

16 commentaires à propos de “#40jours #21bis | cérémonie”

  1. Excellente fiction pouvant être vraie. Un beau protocole de cérémonie qui restera dans la mémoire des vivant.e.s jusqu’à qu’ielles se DéBabellisent et prennent la place du mort pour laisser lire d’autres livres, écouter d’autres musiques, ici ou ailleurs ! Je vous offre un autre protocole , signé Pierre TISSERAND un chanteur à la mode dans les années : https://www.youtube.com/watch?v=I0oV3XLdjbI

Laisser un commentaire