A propos de Fil Berger

Fil Berger, je, donc, compose les textes qu’il écrit avec des artefacts sonores et graphiques et ses pièces musicales avec des artefacts d’écriture et graphiques. Le tout cherche, donc, une manière d’alchimie modeste située entre ces disciplines. Il a publié des livres d’artiste avec le plasticien Joël Leick chez Æncrages et Dumerchez. Quelques revues comme Paysages écrits, Traction Brabant ont retenu des textes. Il a travaillé et composé des pièces musicales documentées sur CD. Il a partagé pendant plus de vingt ans des moments de création avec des chorégraphes, des plasticiens, des auteurs, des improvisateurs et des compositeurs. Il a animé des ateliers d’écriture et de partitions graphiques avec des personnes de toutes sortes. Fil Berger, je, donc, est un improvisateur qui compose et performe en forgeant ses propres outils, ses champs lexicaux, ses instruments, sa présence au monde en les mettant sans cesse en variation continue. Son travail est la recherche de convergences multiples entre... l’idée et la pratique du « baroque » et... la pratique et l’idée de l’insurrection « œuvrière » autonome.

L#12 Une phrase des tirets

«  — Elle fixe flou un ou plusieurs motifs — Le papier-peint —  » Phrase hachée en deux parties. Dans le style de forme que j’ai adopté pour écrire ce livre en gestation. Contrairement à la structure grammaticale de la phrase en général, les miennes n’ont Continuer la lecture L#12 Une phrase des tirets

autobiographies #01 | images flottantes

Battant à l’air. Porte-fenêtre de la cuisine entrouverte. Laissée telle quelle. La terrasse. Longue et semi couverte de canisses. Muret-parapet séparant la partie balcon de l’escalier raide qui descend au jardin. Se pencher. Appui des coudes sur le muret. Regard Continuer la lecture autobiographies #01 | images flottantes

L#11 Non pas cela

Non pas un doux passage sur des flots — Calmes — Lentement aérés — Glisser sur une eau presque étale — Rythme de croisière — Molle harmonie proportionnée — Avec agitation insensible — Laisser se bercer tout bouleversement — Beau fixe sur un tumulte impassible — Peut-être ne jamais se trouver seul — Logé dans la stabilité de la compagnie — Laisser Continuer la lecture L#11 Non pas cela

P#11 Trente sons et quelques voix

1. D’abord le chant d’une meuleuse, dans les médiums-aigus, qui insiste. On entend la main et le corps qui appuient sur l’outil. Le chant se module. Fondu au silence. Fondu au bruit. Le craquement-frottement de soudures à l’arc en train d’être Continuer la lecture P#11 Trente sons et quelques voix

L#10 Ressassement

Jamais jusqu’à présent elle n’a vraiment quitté la ville — Elle pense — Elle a bien plusieurs fois déménagé — À part une ou deux autres villes — Mais pour changer de quartier — Plutôt — Et encore — C’est resté le plus souvent dans la même zone — À l’intersection de quatre districts — Au centre un Continuer la lecture L#10 Ressassement

Hors-série #2 Ma sellette

pseudo rococo trop grande aux contours étonnants — tient encore sa place — toujours affublée de sa tête de pierre sculptée — dressée dans l’entrée de mon atelier — haute sur quatre jambes torses — mais régulièrement galbées — un peu fortes — quelque chose de trop élevé — passant la mesure — plante grasse qui aurait poussé Continuer la lecture Hors-série #2 Ma sellette