Le petit parking

(là commençait le muret, un bond et nous étions en hauteur, nous jouions les équilibristes, nous nous prenions pour des funambules, nous élimions nos vestes en les frottant aux arbustes – acacias, charmes, tuyas ? – c’était juste après la maison Continuer la lecture Le petit parking

Terres antérieures

(Bruxelles, Forêt de Soignes, Boitsfort, lieu-dit Le coin du balai. Éclats-souvenirs précieux, du point zéro, où tout se construit et se détruit, à jamais. Chemin d’une existence en transition de morts validées, respectées. Juré craché. En lisière de cette forêt, Continuer la lecture Terres antérieures

De bronze… De poussière… De pistache… De bakélite… (Ville)

­Sur le parvis de l’église Notre-Dame, à la sortie de la messe, chaque coup de cloche me frappait le crâne, et mon esprit s’enivrait dans les harmoniques vibrant comme la lumière au-dessus des dalles trop blanches de cette place coincée Continuer la lecture De bronze… De poussière… De pistache… De bakélite… (Ville)

Et presque dix ans plus tard

…et presque dix ans plus tard, toutes y pensent sûrement un peu, se souviennent que justement, c’était bien peu de s’arrêter à douze mais : elle n’est plus, est décédée, est morte, voilà l’enfance s’arrête et en plusieurs morceaux, leurs doigts Continuer la lecture Et presque dix ans plus tard

Un sphinx met de la vitesse là où le temps s’est arrêté

Yamen L’enfance satine joues brunes et rondes, supportant sans peine regard de Méduse tagué en bleu. En son for intérieur, un sphinx se prélasse sur les velux d’un pavillon ; il pourrait briser le verre au moindre mouvement. Au bout de Continuer la lecture Un sphinx met de la vitesse là où le temps s’est arrêté