« prendre » #10 | corps, sol & mur

cycle hiver 2020-2021


 


- le sommaire général du cycle ;

- dans l’habituel dossier FICHES IMPRIMABLES, un texte de Cindy van Acker extrait de Composer en danse (chercher à VanHacker...), ainsi qu’extrait du texte de Samuel Beckett, Bing ;

- un extrait lu de Pascal Quignard, pris à L’origine de la danse ;

- les contributions reçues ;

- rappel : les textes sont envoyés à l’adresse du site, fichier joint au format docx, odt, pages (mais pas PDF)... beaucoup de discussions et d’échanges sur le groupe Facebook, je rappelle qu’il s’agit d’un groupe « privé » réservé aux abonnés de Tiers Livre.

FB

Image haut de page : Cindy van Acker.

 

corps, sol & murs


Résumé de la consigne :

- peut-on dire tomber ? peut-on dire se prostrer ? peut-on dire s’élancer ? peut-on dire avancer ? la sculpture a engouffré parfois des vies entières en chacun de ces verbes...

- c’est un texte court, un texte en profondeur, un texte qui part du corps et dit le corps, peut le désigner au plus précis de l’effleurement ou du tremblement, de la tension ou du repos : qui parle ?

- dans les fiches d’extraits, il y a ce texte de Cindy Van Acker, celui du Bing de Beckett, mais aussi comment le corps s’écrit chez Danièle Collobert, étarqué par ses tirets ;

- pas besoin d’un texte long : on reste dans l’idée du texte-bloc, du texte qui ne dit pas ce qu’il y a eu avant, dans son amont, ni après, dans son aval : juste un fragment de corps en mouvement (ou pas, mais le sans mouvement existe-t-il, même dans l’immobilité construite, la retenue du souffle ou l’attente ?) ;

- mais à quoi le texte en appelle-t-il de durée, et quelle durée, ou illusion de durée, produit-il (le temps chez Beckett, qui ne se définit pas, sauf en boucles) ?

- et qui parle ? s’en remettre au corps pour accueillir et porter l’écrit, qu’est-ce que ça déplace, voire annule ou remplace, du sujet ?

- un mur, un sol : abstrait, concret, précis, figuré, repères géométriques ou matières dans leur rugosité et leurs sensations ? (la chaleur même, dans Le puits et le pendule, où le corps attaché n’a pas voix) ;

- à vous !

 


responsable publication françois bon © Tiers Livre Éditeur, cf mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 14 avril 2021
merci aux 598 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page