PLL #02 | PLEINE

PLEINE bouche interpelle les, vocifère, les morts ne t’en voudrons pas, tu ne peux pas archiver l’absence de visibilité, tu peux faciliter l’attention sur le sujet, observe PLEINE dents arrache des bouts de questions, retourne en langue et réduit l’indicible, tout se positionne franc dès lors qu’on souhaite en face l’œil vrai, PLEINE terre, roule, creuse, enfoui légitimes revendications, chants Continuer la lecturePLL #02 | PLEINE

PRÊTES

Nous nous levons de bonne heure, nous enfilons nos chaussures montantes et nos bonnets couvrants nous sommes PRÊTES nous avalons des cafés chauds à larges lampées, nous y trempons du pain, nous mâchons bruyamment, nos ventres se remplissent, nos estomacs se satisfont, la chaleur de la digestion nous irrigue, nous soupirons d’aise nous sommes PRÊTES nous appuyons sur des boutons, Continuer la lecturePRÊTES

TRACES, mon PARPAING AILLEURS

bleu fané jaune sale bleu blanc rouge par avion noire comme l’encre de ses lettres TRACES des chiffres sur des enveloppes quelques mots au dos d’une photo noir et blanc un visage inconnu TRACES toutes ces images de convois d’hommes le pont d’un bateau un horizon de sable et d’eau j’ai dit la Méditerranée « Sur le Ville d’Oran le 20 Continuer la lectureTRACES, mon PARPAING AILLEURS

Le DEVANT de l’AVANT est comme le DERRIERE de l’ARRIERE

Le DEVANT c’est DEVANT le DEVANT c’est ce que je vois le DEVANT c’est vers l’AVANT c’est ce qui vient et qui sera alors le DEVANT est à venir il faut toujours aller de l’AVANT faire marche ARRIERE est mauvais signe on patauge ou pire régresse la chandelle qui éclaire DEVANT éclaire mieux que celle qui éclaire DERRIERE qui éclaire Continuer la lectureLe DEVANT de l’AVANT est comme le DERRIERE de l’ARRIERE

HEURT

HEURT contre la jambe capricieusement sensible d’une bouteille d’huile au fond du sac balancé à bout de bras au rythme de ma marche déstabilisée par l’appui sur une canne HEURT du sourire humide d’un enfant que l’on gronde HEURT de l’extrémité d’une branche contre un volet clos en léger décalage avec le chant du vent courant dans le fil de Continuer la lectureHEURT

SABLE

Se redresser et marcher SABLE reprendre contact avec le sol, debout, sans but précis, suivre le fil SABLE flirt perpétuel avec la mer, inlassable SABLE ballet de marées chaque heure, chaque jour, chaque nuit, chaque seconde aussi pressante que la précédente SABLE à perte de vue des particules insaisissables, microscopiques et agglutinées, indépendantes et solidaires SABLE étendue fine, chaude qui Continuer la lectureSABLE

“Bordel, j’lache des parpaings, j’en fous partout par tonnes

J’baffe ou bien j’harponne, dites qu’le babtou cartonneDonc j’reviens juste parce que le rap manque de motsQue les MCs mentent de trop et trop souvent changent de peauNon, non je n’suis pas un leader, simplement ghetto chroniqueurIls m’ont reproché ma rigueur, je ne fais que mon taf de rimeurVas-y fait couler la liqueur, passe moi l’mic avant qu’il meurreIls ont Continuer la lecture“Bordel, j’lache des parpaings, j’en fous partout par tonnes